All about Grazia



Avec la rentrée, les magazines féminins se mettent en mode...Mode ! Ce numéro spécial de Grazia est énorme, avec beaucoup, beaucoup d'articles, de photos et de publicités très mode, donc et c'est la raison pour laquelle je vais vous en parler en deux billets distincts : celui-ci, axé sur les articles astu/lifestyle, stars et beauté et celui de demain, qui sera exclusivement mode. Je pense que ce sera plus clair pour vous et que cela me permettra de traiter tous les sujets en prenant le temps de le faire :) Sans perdre plus de temps, on y va ! 




1. La chronique de Nora cette semaine résume parfaitement ma pensée : autant je rêve d'habiter en pleine campagne, dans la nature, loin de tout, autant j'angoisse à l'idée de ne pas avoir de réseau, mes petits commerces tout proches de chez moi et d'avoir des bestioles dans mon salon. Pas compliquée, la fille, tiens ! 2. Sarah Constantin pousse ensuite un coup de gueule envers Alain Juppé qui n'a pas pu se retenir de dire qu'il appréciait qu'NKM apporte "sa sensibilité" au sein du parti, histoire de bien la rappeler que c'est quand même et surtout une femme avant d'être une responsable politique. Et je la comprends ! 



1. Grazia fait un zoom sur une jolie initiative : celle de l'association Veni Verdi qui donne des cours à une école parisienne placée en Zone d'Education Prioritaire, le collègue Pierre Mendès France, en faisant "la plus grande ferme urbaine de la capitale". Les élèves apprennent à faire pousser des plantes, à respecter la nature et leurs connaissances acquises font écho à leurs cours de biologie. Les familles sont invitées à amener leurs déchets à l'école pour faire du compost et les produits du jardin sont vendus à des restaurants solidaires. Bravo et pourvu que cette idée se développe ! 2. La rédaction nous parle également de ces "soutiens" pour les migrants, ces bénévoles qui, de leur propre chef, vont donner à manger aux migrants, les hébergent et les aident au quotidien. Micro-associations, collectifs ou simples individus font de leur mieux pour résoudre cette crise et y apporter un souffle d'humanité, alors qu'ils sont tous d'accord pour dire que c'est l'Etat qui devrait faire tout ça et que ce n'est pas normal. Ce qui ne les empêche pas de devenir comme "accro" à cette mission, qui leur prend tout leur temps et de vouloir continuer : heureusement qu'il existe des gens comme eux, c'est moi qui vous le dit ! 



1. Quand on est malade, on a tous le même réflexe : on va sur Google pour trouver la cause de notre mal. Parfois, on tombe sur de super remèdes et autres recettes de grand-mères, qui nous épargnent la corvée d'aller chez le médecin ; mais on peut aussi complètement flipper et imaginer avoir le cancer en lisant certains forums. Il faut le savoir : Google se plante 6 fois sur 10 malgré ses efforts pour améliorer ses résultats de recherche avec des pointures d'Harvard, et il n'est donc pas recommandé de se soigner soi-même, au risque d'aggraver son cas. Autant poser ces questions à un vrai docteur ;) 2. A la recherche de bonnes adresses pour dénicher une bonne épicerie italienne, japonaise, anglaise, perse, grecque, indienne, portuguaise ou libanaise sur Paris ? Grazia vous en fait une petite liste ;) 




1. Le "règne" de Barack Obama touche bientôt à sa fin et bien que son bilan soit mitigé, les Américains le regrettent déjà, lui et sa femme Michelle : il faut dire qu'ils incarnent la cool attittude, tout en restant incroyablement élégants, et aucun scandale n'a éclaté durant les 8 ans qu'ils ont occupé la Maison Blanche. L'article souligne également que les deux nouvelles alternatives qui se présentent aux Etats Unis (Clinton ou Trump) n'enchantent guère les électeurs. En attendant, les goodies et autres souvenirs de campagne de Barack Obama se vendent comme des petits pains sur Ebay ! 2. Ariel Wizman rend ensuite hommage à la chanteuse Aaliyah, disparue il y a 15 ans dans un accident d'avion. Selon lui, c'est elle qui a ouvert la voie à Beyoncé et Rihanna, grâce à son travail acharné, à sa recherche à proposer un son différent, sans faute de goût et en s'entourant des meilleurs, comme Missy Elliott et Timbaland ; un son qui reste très actuel et repris par des artistes tels que Drake. Sa personnalité assumée lui a également permis de s'imposer dans un milieu d'hommes, le ip-hop, chose compliquée dans les années 90. Un bien bel hommage ! 






L'heure de la rentrée a sonné, tout comme celles des nouveaux départs et autres entretiens d'embauche : il est donc important de soigner sa mise en beauté pour ne faire ni négligée, ni "too much" devant son éventuel(le) futur(e) boss. On reste soi-même, en misant sur un teint frais et bonne mine (merci le blush)  et à un regard lumineux (hop, anti-cernes, fard "mordoré" + mascara) ; on zappe le rouge à lèvres trop rouge, trop foncé ou trop glossy, mais on pense aux textures satinées et aux teintes rosées. Le déo et le brossage de dents sont bien sûr obligatoires. On pense aussi à ses cheveux, qui doivent être propres, souples et brillants, coiffés sans trop en faire et à ses ongles, plutôt courts et vernis dans une teinte nude. 


Sur ce, les filles, je vous souhaite une belle journée et vous dis à demain pour le débrief Mode de ce numéro Spécial ! :) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!