L’Epopée des Uniformes Militaires Français


On est dimanche ! Et, qui dit dimanche, dit souvent sortie en amoureux, entre amis ou en famille pour aller au ciné ou bien voir une expo. Et s'il y en a une que je peux vous recommander, c'est celle intitulée L'Epopée des Uniformes Militaires Français, qui se tient à La Sucrière.

Son ambition est simple : nous montrer comment les uniformes de nos soldats français ont évolué depuis 1789 jusqu'à aujourd'hui, mais aussi comment se distinguaient les plus hauts gradés des "soldats" de base, ainsi que les différents corps d'armée. En effet, cette partie de notre histoire fait aussi partie de notre patrimoine, et je trouve ça absolument passionnant. 

Mais avant de pouvoir assister à l'inauguration de l'exposition, qui avait lieu jeudi 22 septembre, nous avons pu assister à un très beau défilé-concours : les étudiants des écoles ESMOD, SUPDEMOD et de l'Université de la Mode ont dû en effet plancher sur le thème suivant :  « la création d’une tenue civile complète intégrant une pièce d’un uniforme militaire français de 1789 à nos jours ». Les 36 projets que nous avons vus étaient ceux qui avaient passé l'épreuve technique de la veille, présidé par un beau jury composé de grandes personnalités mode lyonnaises, comme Nathalie Chaize ou Nicolas Fafiotte.






Ce défilé-concours était vraiment très beau, les tenues proposées par les étudiants étaient somptueuses: j'ai évidemment eu des coups de coeur plus importants pour des tenues assez structurées, très "carrées", mais les silhouettes plus sportswear présentées m'ont également beaucoup plu. Ce défilé a également rappelé que l'univers militaire influence la mode depuis maintenant très longtemps. 
Ce soir-ci, un deuxième jury notaient les créations des étudiants : un jury plus VIP, présidé par Isabelle Gleize du village des créateurs, composé également de l’athlète Mélina Robert-Michon ou encore l’illustratrice Maureen Wingrove (Diglee). 


Les trois tenues ayant remporté le concours ne sont pas les plus jolies selon moi, mais je pense qu'elles étaient assez conceptuelles et plaire au jury. Le gagnant s'est vu remettre un trophée spécialement conçu pour l’occasion par la maison Arthus Bertrand, ainsi que le prix « Culture-Défense 2016 » du Gouverneur militaire, soit une dotation de 2 000 €. Les plus belles pièces du défilé-concours ont intégré l’exposition textile puis seront exposées aux Galeries Lafayette du centre commercial La Part Dieu. Ce qui n'est pas rien :) 



Les 4 tenues gagnantes


Nicolas Fafiotte qui fait le foufou ;) 




A l'issue de ce joli moment de mode, nous avons donc pu grimper les étages et admirer la très belle exposition : j'ai été bluffée par la richesse et la variété des uniformes, de toutes les époques, toutes les armées, tous les grades...Et j'ai pris conscience qu'un bel uniforme, c'est vraiment splendide : la qualité des étoffes, la précision de la coupe, la beauté des médailles...rien n'est laissé au hasard, les "fioritures" sont là pour une raison précise et c'est vraiment beau. 


Dolman chef d'escadron d'artillerie de Marine (fin du 19ème-début 20ème siècle)




Tunique de grenadier à pied de la garde impériale, modèle 1860


Habit de général de division modèle an XI (1822)


Tenue d'un sous-officier, élève officier, modèle 1897


Redingote 1828 d'officier du Premier Régiment de la Légion Etrangère



Dolman modèle 1857 de trompette du 4ème Régiment de hussards, Second Empire




Les différentes boutons en fonction des grades et des armées 





Très bien faite et sans prise de tête, l’exposition retrace donc l’Epopée des uniformes militaires français, sur 1700m2. Elle comprend près de 400 pièces authentiques : tenues, armes, coiffes… provenant de 12 musées différents, nationaux, régionaux, locaux et d’un collectionneur privé. L’Épopée des uniformes militaires français contextualise la place des uniformes dans leur époque, pour mettre en avant les particularités de chaque tenue à la lumière des codes qui régissaient la mode civile et l’art de la guerre en leur temps. Chaque pièce d’uniforme présentée est un marqueur temporel, héritage du passé. 



Grand uniforme du Général de Division Henri Aube (1865 - 1935), modèle 1930


Parmi les 300 pièces exposées, on peut trouver de splendides trésors, comme un habit d’officier du génie (fin XVIIIe siècle - 1789-1792), de la collection du musée de l’Armée - des Invalides, la plus ancienne pièce de l’exposition. Il y a également une cuirasse 1er Empire de la collection du musée de la Cavalerie de Saumur ainsi que la fameuse tenue bleu horizon et la capote modèle Poiret de la collection du musée de l’École Nationale du Sous-Officiers d’Active de Saint-Maixent.

Cela dit, j'ai trouvé que toutes les pièces exposées étaient d'une beauté à couper le souffle. Les soldats sont de vraies fashion-victimes ! ^^ Et tous les manteaux notamment auraient leur place dans les plus prestigieux défilés de mode : de toute façon, la mode s'est toujours inspirée du monde militaire, avec ses manteaux officier, ses cabans, ses sahariennes...et ce n'est pas près de changer, à mon humble avis. 




Tenue "saharienne de brigadier chef du 701ème Groupe d'Artillerie Guidée (GAG)


Tenue d'un lieutenant-colonel du 19ème Régiment d'Artillerie, modèle 1873






Pour votre info, l'exposition l’Epopée des Uniformes Militaires Français a lieu jusqu'au 27 novembre et est gratuite, pour tous. Ah et forcément, c'est notre très cher Stéphane Bern qui est le parrain de cette expo :) Et si le thème des uniformes vous inspire tout particulièrement, des conférences sont organisées sur la question dans le cadre de l'exposition.

Sur ce les filles, je vous fais des bises ! Quand vous lirez ces lignes, je serai soit en train de stresser avant le Run In Lyon, soit en train de courir ou de fêter la fin de la course :) 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!