Last but not least Biba



Je crois que mon abonnement à Biba touche à sa fin...Et comme je vous l'avais déjà dit, c'est à la fois un soulagement et un petit pincement au coeur : ne me retrouvant plus totalement dans les articles très feel-good et surtout redondants d'un numéro à l'autre, il y a quand même toujours deux-trois choses que j'aime lire dans ses pages. La preuve avec ce billet concernant le numéro de décembre, qui n'était absolument pas prévu ! J'ai pris le temps de le lire étant en vacances sans penser en faire quoi que ce soit et finalement...Tada ! :) 


1. Je vous avoue qu'en voyant cette double page, je me suis dit "et voilà, rebelote, Biba qui sort ENCORE un article sur le bonheur". Mais celui-ci est plus intéressant que les autres : à la fois sociologique et presque philosophique, il nous explique qu'il y a trois types de bonheur : le bonheur "plaisir", axé sur les petits plaisirs du quotidien, le bonheur "engagement" qui fait que l'on se sent bien en se consacrant à une activité précise à l'instant T,  en général un loisir qui nous permet de mettre à profit l'un de nos talents : la cuisine, le jardinage... ; et enfin, il y a le bonheur "recherche de sens", que l'on trouve en ayant des enfants ou en s'engageant pour une cause humanitaire ou sociale. Si on est plus enclin à une certaine forme de bonheur, cela peut changer au cours de la vie ! 


1. Ce micro-trottoir intitulé "Là, j'ai eu un coup de bol" m'a donné le sourire et permis de me rendre compte que oui, on peut vraiment avoir de la chance ;) 2. Zoom ensuite sur ces parents qui ne scolarisent pas leurs enfants mais leur font cours à la maison : ils suivent les programmes de l'Education Nationale et ont un emploi du temps bien calibré, pour permettre à leurs enfants d'aborder toutes les matières, mais aussi leur dégager du temps pour des activités extra-scolaires qui sont aussi l'occasion pour eux de rencontrer d'autres enfants. Les raisons de cet "home-schooling" ? La peur des parents de voir leurs petits victimes de violences ou encore parce que le rythme scolaire classique ne leur semble pas adapté. Le gros souci là dedans, c'est surtout que ce sont les mamans qui s'y collent et que c'est elles qui doivent renoncer à leur carrière professionnelle...


1. Ce témoignage de la comédienne Justine Le Pottier, qu'elle a appelé "Un jour, j'ai dit merde à mon boss" est incroyablement rafraichissant et porteur d'espoir. Oui, on peut se faire entendre sans perdre son boulot ! Et ça marche partout. Je vais essayer de m'en souvenir pour 2017 ;) 2. Je trouve l'idée de Biba de dresser une liste des plats traditionnels de Noël dans d'autres pays européens vraiment chouette : vous saviez qu'en Italie, on ne mange normalement pas de viande le soir de Noël ? Qu'au Portugal, c'est une farandole de 13 desserts en fin de repas ou encore qu'au Luxembourg, la dinde aux marrons est remplacée par du boudin noir avec de la purée et de la compote ? :) 3. Lumière ensuite sur cette page "Shopping High-Tech" que j'aime bien ! Et je vous avoue que je pourrais bien mettre le chargeur solaire SunFlower  ou encore la pochette avec chargeur de smartphone intégrée sur ma prhcaine wish-list (c'est mon anniversaire dans 15 jours :D) ;) 


1. Biba a ensuite demandé à quelques hommes s'ils étaient ou non féministes : et si la plupart ont clairement compris que l'égalité homme-femme ne leur enlevait rien finalement et que participer tous ensemble à la vie de famille était un principe important, certains...ont encore du travail à faire. Oui, je pense à Olivier, qui pense "qu'une femme grutière, c'est absurde !", à Jean, qui estime que "complimenter" une femme dans la rue n'est pas "leur manquer de respect" et simplement une manifestation de son "sang de latin" ou encore à Charles qui n'est "pas prêt à ce que la carrière de (s)a femme passe avant la (s)ienne et préfère qu'elle soit disponible pour les enfants". Quand on sait que ces "gentlemen" ont entre 30 et 40 ans et ont donc de jeunes enfants, ça fait un peu peur...2. On continue à faire parler les hommes, qui, ici, expliquent ce que leur ex leur a apporté : et je trouve leurs témoignages empreints de positivité puisqu'ils ont réussi à tirer quelque chose de bon de chacune de ces histoires passées et font même preuve de reconnaissance envers celle qu'ils ont autrefois aimée :) 





1. Très bonne idée de sujet Biba ! Le magazine démontre ici que oui, il est possible de bien se nourrir en faisant ses courses au supermarché du coin, en listant les produits à zapper et à privilégier, rayon par rayon : de manière générale, il faut simplement éviter les produits cuisinés et trop transformés, comme les boîtes de conserves, les poêlées surgelées, les biscuits apéritifs, les biscuits sucrés, les céréales (on garde les mueslis), les chocolats, desserts et glaces avec des morceaux, des éclats...On prend des produits nature, semi-complets et on cuisine tout nous mêmes, tout simplement :) Et on privilégie les labels Label Rouge ou Bleu Blanc Coeur. 2. Sur le papier, cette liste des 18 nouvelles règles bien-être est une bonne idée : faire du trampoline, méditer en appliquant son soin visage, se faire un spa à domicile, faire son eau gazeuse, commencer la gym suédoise ou le yoga, essayer la propolis verte...mais je regrette simplement que ce ne soit à chaque fois un prétexte de la rédaction de citer une marque, un nouveau produit ou service, je déplore ce côté très "name-dropping", qui fait perdre toute spontanéité à cet article qui promettait d'être chouette. 







Gros bisous à toutes ! Je devrais revenir demain pour le dernier billet de 2016 ;) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!