Boosting Grazia



Tout de rouge vêtu, ce Grazia est plein de peps et se donne pour mission de nous "booster", de nous "doper" : tout ce dont on a besoin en hiver :) C'est encore une fois un chouette numéro, que j'ai le plaisir de vous chroniquer ici :) 




On commence avec la beauté et le maquilleur L'Oréal Karim Rahman s'est éclaté sur l'égérie de la marque Luma Grothe : en effet, il signe un maquillage qui joue sur l'accumulation et on ne peut pas dire que le résultat soit du meilleur goût ^^ Je n'ai pas très bien compris le concept de cette série beauté mais au moins, ça m'a fait sourire. 





1. C'est peut-être la cagole qui a inspiré le maquillage ci-dessus ? Canal + dédie un reportage, Cagole Forever,  à ces femmes sur maquillées et habillées de manière un brin clinquante en se demandant si finalement, elles ne seraient pas les représentantes du féminisme. Leur caractère bien trempé allié à leur appropriation de codes vestimentaires très féminins en font des femmes qui en imposent et ne se laissent rien dicter, ni par un homme ni par les codes de la mode "bien-pensante". Cette dernière qui n'hésite d'ailleurs pas à s'inspirer de la cagole,  Carine Roitfeld et Jean-Paul Gaultier en tête. 2. Grazia donne ensuite la parole aux immigrés iraniens qui vivent aux Etats Unis, qui ont bien entendus été stupéfait du décret anti-musulmans promulgué par Trump. Ils ne se voient en effet pas du tout comme une menace pour ce pays, qu'ils considèrent comme le leur : ils sont très bien éduqués, occupent des postes prestigieux, gagnent très bien leur vie et participent ainsi grandement à l'économie US. Plus important encore : ils ont fui l'Iran en raison d'un gouvernement intolérant et violent et ont peur aujourd'hui que les Etats Unis finissent par ressembler à leur patrie de naissance...



1. Vous l'avez sans doute remarqué : il y a des Journées Mondiales tous les jours et il y en a même parfois plusieurs en une journée. Grazia nous explique que ces initiatives sont tout d'abord parties de l'ONU, qui a ainsi voulu sensibiliser la population à certaines causes, comme la faim dans le monde, le droit des enfants, des réfugiés, des femmes...Mais aujourd'hui, les lobbys industriels ajoutent leur petite "touche" en lançant la journée des fleurs, du chocolat, du jambon et que sais-je encore. Que ne ferait-on pas pour vendre, n'est-ce pas ? :) 2. Et en parlant de causes humanitaires, pour "fêter" ses 30 ans d'existence, Médecins du Monde expose des photos de réfugiés à la galerie Topographie de l'Art à Paris, prises par de grandes photographe et ce, afin de dénoncer l'absurdité de leur situation. Et poser aussi la question suivante : aurons-nous encore besoin d'eux dans 30 ans ? 



1. Dans sa chronique, Nora nous explique pourquoi elle passe son temps à se plaindre et comment elle a décidé d'y remédier : et il semblerait que les vidéos de Frédéric Lopez et sa "météo intérieure" soit d'une grande aide ;) Et comme toujours, c'est drôle ! 2. Pendant ce temps, Sarah Constantin pousse un petit coup de gueule (pour moi légitime) envers la Saint Valentin en rappelant qu'il s'agit d'une fête inventée par les chocolatiers en faillite (sûrement les mêmes qui lancent des Journées Mondiales) et que le plus beau cadeau que les hommes peuvent nous faire serait de respecter nos droits et de nous payer au même niveau qu'eux-mêmes. 



En écho au #PénélopeGate, la rédaction donne la parole à Zélia Césarion afin qu'elle nous raconte ses journées d'assistante parlementaire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle ne chôme pas ! Entièrement à la disposition de son député, elle organise son agenda, rédige ses amendements de loi, va voir les autres députés pour qu'ils soutiennent ces dits amendements, l'accompagne sur les plateaux de télé, déjeune avec les journalistes, répond au courrier des administrés...le tout en restant dans l'ombre et en étant payée une misère, sans congés. Et si leur député n'est pas réélu, ils sont renvoyés avec une pension chômage amoindrie...C'est donc ça la réalité, la vraie vie d'une assistante parlementaire ! 




1. Dans le cadre de la promotion du film 50 Nuances plus sombres, Dakota Johnson se prête au jeu de l'interview. Elle révèle que le tournage de la trilogie vient de se finir et qu'elle n'en est pas mécontente : elle va ainsi pouvoir laisser son personnage derrière elle, même si elle la trouve très courageuse ; tourner des scènes du deuxième et troisième film simultanément et dans le désordre a également été un exercice compliqué pour elle. Elle nous dit aussi que certaines scènes ont été tournées à Nice, durant les attentats et que l'équipe française a tenu à continuer à tourner après le drame...Elle regrettera en tout cas l'équipe du film avec laquelle elle a noué de forts liens mais se console avec tous les projets futurs que 50 Nuances...lui a apporté :) 2. La dernière saison de Girls a commencé ! Grazia décrypte ce phénomène qui a bouleversé le paysage télévisuel de ces dernières années, grâce à son regard franc et critique sur la vie, les amours, les déboires et les joies de la vie des jeunes d'aujourd'hui. Une série qui parle de féminisme, de crise économique, de sexe avec un regard novateur et qui doit beaucoup à son quatuor d'actrices, et notamment à Lena Dunham, sa co-créatrice. 










Des bisettes ! 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!