Grazia & Africa


Contrairement à ce que semble indiquer la présence d'Emma Stone, à la peau pâle et aux yeux translucides, en couverture de ce Grazia, ce numéro est consacré un grand nombre de ces pages à l'Afrique. L'idée est de montrer que ce continent n'est pas que celui que l'on aime nous décrire, sujet aux guerres et à la famine : si cette réalité existe hélas, les Africains sont également capables de mettre en place de belles choses, de faire briller leur sens du style et de l'élégance, d'entreprendre avec succès et d'être en mesure de peser dans la sphère économique. Très bonne idée, car Grazia signe ici un numéro plein d'optimisme et de positivité ;  mais je regrette seulement qu'on soit encore obligé de faire ce genre de sujets pour que les gens comprennent que l'Afrique est plus que ce que l'on croit. 



1. Et on embarque tout de suite pour le Togo, avec ce sujet consacré à ces entrepreneuses qui ont transformé le wax et les tissus africains en or. Véritables femmes d'affaires, elles sont le poumon économique du pays : les créatrices de wax savent répondre à la demande grandissante des grandes maisons de couture internationales, tandis que celles qui dessinent leurs modèles et ouvrent leur boutique suscitent l'intérêt des acheteurs et des femmes du monde entier. 2.  Plus proche de nous, Grazia nous emmène dans le quartier de Château Rouge à Paris : métissé et plein de créativité, il regorge de bonnes adresses, comme la boutique de vêtements Sape & Co, le restaurant frais et deign Le Myrha ou encore la librairie La Régulière. Des habitants attirés par les prix bas des loyers et qui sont restés pour l'atmosphère et l'énergie du quartier ! 



1. Quand on est en voiture avec des personnes inconnues, on a parfois tendance à se livrer à parler de sujets de société et à donner son avis sur ces questions : c'est le principe de l'émission de LCP, En Route Citoyens. La journaliste Ludivine Tomasi passe des annonces sur Blablacar, puis aborde le sujet des présidentielles avec ses passagers, qui ont été prévenus une fois inscrits et avant de monter en voiture. Pour voir ce que ça donne, rendez-vous le samedi à 11h30 et 11h45, le dimanche à 15h30 et le lundi à 14h35 et 14h50 jusqu'au 23 avril :) 2. Et en parlant de présidentielles, Jean-Luc Mélanchon nous parle de ses mesures en faveur des femmes : il pense que l'égalité salariale permettra à notre économie d'aller mieux et de financer la retraite à 60 ans et il entend inscrire le droit à l'IVG dans notre Constitution. Il veut également former les commissariats à la prise en charge des femmes victimes de violences conjugales et créer plus de places en crèches de quartier. Il évoque également sa position sur le voile, la burqa et la déconstruction des normes sociales sexuées, dans le plus jeune âge. Et, "détail" qui a son importance : l'interview a lieu dans un club de boxe féminin à Marseille :) 



Le dossier beauté de la rédaction est cette semaine consacré aux gammes de cosmétiques dédiées aux peaux mates et noires : il souligne que si des teintes ont été développées par certaines marques comme M.A.C ou Too Faced depuis bien longtemps, d'autres sont en train également de s'engouffrer dans la brèche (Lancôme, L'Oréal, Nars, Dior...), comprenant enfin que les femmes n'ayant pas une peau blanche ne peuvent pas trouver leur bonheur dans leurs produits et qu'elles passent donc à côté d'une manne financière considérable. Une bonne nouvelles mais il faut aller plus loin et je pense qu'il faudrait que développer des références pour peaux noires devraient être un réflexe du côté des marques. 




1. Et si l'une des nouvelles places fortes de la mode était Lagos ? La capitale du Nigéria accueille en effet tous les ans la Lagos Design and Fashion Week et s'avère être un révélateur de talents, attirant les riches et influenceurs locaux bien sûr, mais aussi les rédactrices en chef de revues telles que le Vogue US. Certaines collections sont déjà vendues à New York ou sur Harper's Bazaar mais les créateurs veulent surtout mettre en lumière leur culture, leur vision de la mode, leur expertise du travail des tissus tout en modernisant tout ça, et ne pas simplement créer des modèles insipides qui se vendront à coup sûr. Le seul souci ? Un manque de moyens administratifs et financiers qui permettraient aux marques de se développer et produire à une plus grande échelle. 2. S'il y a un créateur qui s'est beaucoup inspiré de l'Afrique, c'est Yves Saint Laurent. Ne lui doit-on pas la célèbre veste saharienne ? Sans oublier de mentionner sa très célèbre collection africaine P/E 1967, qui metta en lumière les trésors de beauté de ce continent, tout en surprenant les journalistes et acheteurs présents, peu habitués à ces codes esthétiques. Yves Saint Laurent, né à Oran aimait également se réfugier dans son riad à Marrakech et s'inspirer des couleurs et de la paix du lieu pour dessiner ses modèles :) 


1. Phénomène La La Land oblige, Grazia retrace le parcours de celle qui s'appelait Emily Stone, puis s'est faite appeler Riley puis Emma J.Stone avant de prendre le nom qui couronnera son succès, Emma Stone. Dans cette énième interview, elle confie que le réalisateur Damien Chazelle a été suffisamment ouvert d'esprit pour accueillir ses idées concernant son personnage, Mia, qui était très différent dans le scénario initial. Elle rappelle aussi que certaines scènes de casting du film ont été réellement vécues par Ryan Ghosling, dont elle dit le plus grand bien, affirmant qu'il est l'un de ses meilleurs partenaires de jeu. L'article en profite également pour résumer le parcours de la belle rousse en 6 films, dont Crazy Stupid Love, The Amazing Superman, La Couleur des Sentiments et Birdman. 2. Autre Emma, Watson, celle-ci ! L'actrice nous confie son amour d'enfance pour La Belle et la Bête, mais aussi sa volonté de ne pas interpréter des personnages féminins qui soient conformes aux clichés sexistes. Et, j'ai été surprise et ravie d'apprendre qu'elle était née en France et qu'elle avait passé les 5 premières années de sa vie dans notre beau pays :) 


1. Si Oprah l'a fait, elle aussi ! Ultra-confiante et toujours très élégante, Mo Abudu est une star du petit écran en Afrique, qu'elle soit devant ou derrière la caméra, avec son émission Moments with Mo et son groupe de médias sur-puissant Ebony Life. Elle reçoit les plus grandes stars internationales sur son plateau (Hillary Clinton, R.Kelly) et a pour ambition de montrer, via sa chaîne couvrant toute l'Afrique et destinée aux élites noires (ou pas, d'ailleurs) du monde entier, qui l'Afrique n'est pas qu'un pays où la misère fait rage. Elle a également réalisé un film, Fifty, qui a cartonné sur le continent. Son prochain champ de bataille ? La politique.  




Très bonne journée à toutes et prenez bien soin de vous ! 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!