Luminescent Grazia





Ca y est, le mois de février est déjà derrière nous...Il est passé à toute vitesse de votre côté aussi ? Non pas que je m'en plaigne, mais je dois avouer que j'ai l'impression d'avoir dit "bonne année" à tous mes proches il y a seulement deux jours. La faute sans doute à un emploi du temps bien chargé ! En tout cas, tant mieux, car cela nous rapproche du printemps :) 

Et on se retrouve aujourd'hui avec un Grazia aux belles couleurs : j'adore la lumière de cette jolie couverture :) 




1. On commence avec Christiane Taubira : bien qu'elle  ne soit pas officiellement candidate à la présidentielle, l'ancienne Garde des Sceaux entend bien donner son avis concernant la politique. Soutien de Benoît Hamon, elle rappelle son amour pour la littérature et pour la jeunesse, qu'elle veut encourager à avoir confiance en elle et en l'avenir qu'elle dessinera, pour elle-même. Quant à Emmanuel Macron, elle ne pense pas qu'il élève suffisamment le débat politique pour faire un candidat sérieux. 2. De politique, il en est également beaucoup question avec Jessica Chastain : tout d'abord parce que dans le film qu'elle défend, Miss Sloane, elle incarne une lobbyiste prête à tout pour faire passer une loi mais aussi parce que l'élection  de Donald Trump l'a profondément choquée. Cette féministe convaincue n'hésite pas à dire que ce nouveau président veut fairereculer les droits des femmes de 100 ans en arrière...De manière plus légère, l'actrice nous parle de son nouveau projet avec Xavier Dolan, dont elle espère aujourd'hui "faire partie de la famille". 



1. Grazia fait ensuitre un focus sur une nouvelle série signée HBO, Big Little Lies, mêlant univers propret mais sombre la Desperate Housewives et intrigues de pouvoir à la House of Cards, au casting 5 étoiles, puisque Nicole Kidman et Reese Witherspoon sont à l'affiche :) 2. Zoom également sur le projet de film inspiré de la vie de Grand Corps Malade, Patients: le slammeur sera incarné à l'écran par Pablo Pauly, qui donc dû perdre beaucoup de poids et apprendre à se déplacer comme un tétraplégique pour ce film, "poignant", "drôle" et "attachant" d'après le journaliste.




1. Lucas Belvaux nous dit également quelques mots concernant son film Chez Nous, dans lequel une jeune infirmière s'engage pour le Front National et en découvre l'envers du décor. Il se défend de vouloir faire la morale  qui que ce soit mais veut simplement montrer la violence d'un parti qui réussit à convaincre des "personnes de bonne foi, qui veulent juste changer les choses". Et à Florian Philippot qui l'accuse d'être condescendant envers la classe populaire, il rappelle qu'il en fait partie de cette classe populaire. 2. La rédaction a également voulu mettre en avant les "grandes soeurs", celles qui se battent pour leur frère brutalisé par les forces de police, à l'instar de Théo. En effet, pendant qu'ils sont retenus en prison pour des motifs parfois obscurs ou suite à des altercations bien trop "musclées" pour qu'elles soient acceptables, ce sont elles qui montent au front, alertent les pouvoirs publics et l'opinion au travers de pétitions ou de manifestations et se battent pour obtenir justice.


1. A Angers existe le Centre des Archives du féminisme, regroupant des écrits de grandes écrivaines qui se sont battues pour nos droits, mais aussi d'autres documents et objets témoins et vecteurs de cette lutte. L'occasion d'avoir une vision d'ensemble de tout ce mouvement mais aussi de le légitimer et lui accorder une vraie place dans l'histoire. Grazia nous annonce également la sortie du Dictionnaire du Féminisme, qui démontre qu'il y a autant de féminismes que de féministes, autant de moyens de conserver nos droits que d'histoires personnelles à raconter. 2. Ancienne membre d'une start-up, Mathilde Ramadier entend bien dans son livre Bienvenue dans le Nouveau Monde, prouver que le monde de ces  petites boites n'a rien de rose. Les patrons n'hésitent en effet pas à "essorer" leurs recrues souvent employées en freelance, en leur promettant monts et merveilles lorsque l'entreprise décollera et en les infantilisant au max, au travers d'espaces de jeux à la Google et en imposant une "certaine tyrannie du cool". 




De la Fashion Week de New York, Grazia en retient surtout que les créateurs se sont clairement positionnés contre la politique de Donald Trump : le Council of Fashion Designers of America a mis en place affirmant son soutien au Planning Familial tandis que Mara Hoffman a fait défiler quatre militantes de la Women's March et que les jumelles Olsen ont paré leurs créations The Row de messages tels que "Liberté". 
 


On m'a toujours dit que le meilleur moyen de connaître l'âge véritable d'une personne était de regarder ses mains. Pour en prendre soin, Grazia rappelle les gestes simples à adopter: les hydrater quotidiennement et pourquoi pas leur faire des gommages doux. De plus, les mains étant "traversées par de nombreux points énergétiques", les masser pour leur faire du bien ainsi qu'à l'ensemble du corps est une excellente idée. 
 





De grosses bises les filles et à très vite ! 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!