Adjani & Grazia



Plus le temps avance, plus je suis convaincue qu'il est important d'être positive et de prendre du temps pour soi. Hier soir, je suis partie du boulot en râlant un peu du fait qu'il pleuve, car cela ruinait mes plans de rentrer du travail en courant : idéal pour moi de faire du sport sans perdre trop de temps, puisque mon temps de trajet bureau-maison est quasiment le même en courant ou en bus (les joies de la circulation lyonnaise à 18h). De tout faire rentrer dans les cases de mon emploi du temps un peu trop chargé. Sauf que voilà, avec la pluie, j'étais obligée de rentrer en bus et de zapper ma séance de sport, afin de pouvoir vous rédiger ce billet Grazia...Mais au lieu de ruminer sur mon siège, j'ai finalement profité de mon voyage en bus pour parcourir Youtube et choisir des séances de sport à réaliser en rentrant à la maison : du cardio, du renfo et pour finir, une bonne session yoga :) J'ai donc profité de ma séance de sport en me disant que je rédigerai mon billet du jour en me levant plus tôt ce matin...sauf que finalement, j'étais tellement détendue après mon sport, tellement contente d'avoir pris ce temps pour moi que j'ai trouvé toute l'inspiration et la motivation nécessaire pour vous rédiger ce post avant de dormir hier soir:) Parce que mon esprit était clair, parce que j'étais bien, dans mon corps et dans ma tête :) La preuve que s'écouter et se détendre, c'est la clé de l'efficacité et de l'accomplissement :) 

Et maintenant que je vous ai dit tout ça, qu'est-ce que j'ai retenu du Grazia de la semaine, alors ? :)





1. On commence avec un article très touchant, qui rend hommage, en quelque sorte, aux mamans/femmes/parents/enfants/amis qui rendent visite à leurs proches détenus à la prison de Fleury Mérogis. Tous prennent le bus 109 et ce trajet n'est pas tout à fait comme les autres ; les retours sont notamment chargés d'émotions et de silences pensifs, l'esprit toujours dans cette atmosphère si particulière de la prison et du parloir. Même si parfois, des amitiés se créent entre visiteurs, qui échangent et mettent ensemble des mots sur leurs histoires, leurs sentiments, leurs déceptions et leurs espoirs. Un article assez différent des autres, particulièrement émouvant :) 2. On commence à parler politique avec le zoom de Grazia sur le modèle du physicien Serge Galam, qui prédit les résultats des élections en examinant "le résultat des interactions humaines répondant à des lois physiques complexes". Il analyse tous nos comportements, en prenant en compte les événements qui peuvent les modifier, les faire évoluer : et ça fonctionne, puisqu'il avait prédit le Brexit et l'installation de Trump à la Maison Blanche ! Il nous explique par exemple comment la montée en puissance de Mélanchon aurait pu servir François Fillon, par le jeu d'interactions complexes, comme un jeu d'équations. 




1. Cette semaine dans sa chronique, Nora Hamzawi nous confie que le lilas lui fait penser au printemps : jusque là, c'est assez naturel. Sauf qu'ensuite, elle détaille les raisons qui font que du coup, le lilas l'a fait bien déprimer, parce que le printemps, elle aime bien mais elle préfère l'état d'hibernation et de confort de l'hiver ^^ Moi, j'aime bien le lilas : c'est joli et ça sent si bon ! Tellement que j'en ai fait ma fleur préférée :) 2. On peut ensuite lire une Sarah Constantin pleine d'espoir, qui enjoint les 52% de Françaises que nous sommes à bien choisir notre Président de la République, car, en théorie, nous sommes à même d'avoir un rôle crucial, du fait de notre majorité, dans l'arrivée d'un chef d'Etat humaniste ayant à coeur l'égalité hommes-femmes à l'Elysée. Elle en profite pour rappeler que Marine Le Pen "a toujours voté contre toutes les propositions ou résolutions visant à l'égalité, la parité et l'émancipation des femmes". #ABonEntendeur




Dés l'édito, on ressent l'admiration et l'amour de Grazia pour Isabelle Adjani. Egérie de ce numéro, l'actrice se confie à Sabine Maida et Philippe Azoury :) Elle revient premièrement sur son rôle dans la série Dix Pour Cent : elle y interprète son propre rôle et elle a aimé explorer l'image qu'elle donne au public, qui n'est tout à fait fidèle à sa personnalité. Une mise en abîme instructive :) Isabelle Adjani évoque aussi son amour pour la comédie, même si elle a souvent joué des rôles plus graves, plus dramatiques. Elle revient aussi sur sa collaboration avec Serge Gainsbourg sur l'album Bleu Marine, et la terrible meurtrissure que la rumeur de sa mort par le SIDA a creusé en elle en 1983. L'actrice ne sait pas si elle se rendra à Cannes cette année, bien qu'elle soit invitée à participer au grand dîner donné par le Festival pour les 70 présidents du Jury qui se sont succédés depuis sa création (elle a été Présidente en 1997), du fait de son histoire un peu compliquée avec cette manifestation... Une jolie interview, d'une icône, une légende du cinéma français, irremplaçable, d'une élégance inégalée mais aussi d'une grande bienveillance ; et que dire de sa beauté ? :) 



1. Je ne connaissais pas Paul Taylor, mais je dois dire que grâce à cet article de Grazia, j'ai découvert une pépite ! Cet humoriste anglais décortique nos travers de Français dans son one-man show #Franglais et c'est vraiment drôle ! Je vous recommande ses vidéos Youtube, What The Fuck France, qui sont juste géniales. En tout cas, il nous apprend ici que ses idoles sont Iron Man, Banksy et...Les Spice Girls ^^ 2. Dans son article consacré à Ryan Reynolds et son rôle dans Life-Origine inconnue, la rédaction salue la clairvoyance de l'acteur, qui a su "disparaître" pour révéler son talent : en cachant son visage dans Deadpool, tout en déclamant des répliques acides, provocantes mais très drôles, de manière complètement décomplexée. La suite est d'ailleurs en préparation ! Beau joueur, Ryan Reynolds n'hésite pas aussi à complimenter ses "concurrents" canadiens en termes de beau-gosse attitude et de charisme, aka Justin Trudeau (oui, le Premier Minsitre) et Ryan Goosling ;) 

 



1. Selon les spécialistes, la vitamine C serait l'une de nos meilleures alliées beauté en raison de ses nombreuses vertus : elle dope l'éclat de notre teint, protège notre peau de la pollution et des UV mais aussi de l'acné et des rides. Son seul défaut est d'être instable, obligeant les chimistes en charge de l'élaboration des produits à sur-doser les compositions, afin d'obtenir la dose de vitamine nécessaire ou bien de l'associer à de l'ascorbyl et des AHA :s 2. De nos jours, lorsque l'on visite un pays, on veut absolument goûter des plats typiques, manger comme les locaux pour s'imprégner de leur mode de vie et de leurs habitudes alimentaires. On veut vivre une véritable expérience culinaire, partir à la rencontre de l'autre au travers du contenu de nos repas ! Il est vrai que la nourriture, les aliments choisis et la façon de les cuisiner font partie intégrante de la culture d'un pays, de son identité propre : cette tendance est donc parfaitement compréhensible et c'est la raison pour laquelle nos vacances, qu'elles soient organisées par nos propres soins ou par une agence, comprennent souvent une activité food, comme un atelier culinaire ou bien tout simplement la visite d'un marché voire d'un super-marché (j'adore arpenter les allées des épiceries quand je suis à l'étranger :)). 








Bonne journée les filles ! :) 





CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!