Moi, au semi-marathon.


Crédit photo : Julia Raasch

C'était l'une de mes résolutions de cette année : participer au semi-marathon de Lyon en octobre, faire mon premier semi-marathon. Un immense challenge pour moi, dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui :) 

J'ai commencé le running il y a 3 ans maintenant : je ne sais pas trop ni pourquoi, ni comment, à vrai dire. Sûrement le besoin d'évacuer mon stress, ainsi que mes sentiments un peu négatifs, une certaine tristesse peut-être. La pratique de ce sport m'a non seulement permis de me délester de certains kilos (cela faisait partie de mon rééquilibrage alimentaire, une période durant laquelle j'ai perdu 10 kilos) mais aussi de me trouver : je me suis rendu compte que je pouvais dépasser mes limites, que je pouvais être combattive et endurante, autant physiquement que moralement. Et ça, ce sont vraiment des choses que j'ai découvertes sur moi-même au fil des kilomètres parcourus :) Et pourtant, ce n'était pas gagné car quand je repense à ma première "course" de 8 minutes sur les quais, durant laquelle j'ai cru mourir en crachant mes poumons, je me dis que j'aurais pu tout lâcher à ce moment là, abandonner, tout simplement. Mais je me suis accrochée :) 

Aujourd'hui, je suis fière d'avoir parcouru presque 1000 kilomètres (992 d'après Nike Running!) en 3 ans, d'avoir couru sous la pluie, de jour et de nuit par des températures négatives ou bien parfois trop chaudes, sur les berges du Rhône, les berges de Saône, dans les parcs de Parilly, de Gerland, de la Tête d'Or et de la Feyssine, les quartiers de Mermoz, de Part Dieu, au gré de mes envies, de mon emploi du temps ou bien de mes déménagements successifs. Je suis ravie d'en apprendre tous les jours sur ce sport, le running : comment bien manger pour bien courir, comment bien choisir mes baskets et mon équipement, m'intéresser aux dernières innovations en la matière, sourire jusqu'aux oreilles en "baptisant" mes nouvelles baskets ou mon nouveau tee-shirt sous le soleil lyonnais :) Je suis également contente d'avoir fait ma première course l'an dernier, seule, le 10 km du Run In Lyon : j'ai pu expérimenter l'ambiance d'une course officielle (qui pousse tellement à se dépasser!), la joie de voir mon chrono officiel se rapprocher de mon objectif (10 kms en 56 minutes soit moins d'une heure, mon objectif!) et la fierté de pouvoir arborer ma médaille :) C'est la raison pour laquelle j'ai envie d'aller plus loin dans ma pratique du running : boucler mon premier semi-marathon, le 1er octobre, dans le cadre du Run In Lyon. 


Je dois bien avouer que le défi me semble immense, parfois bien trop grand pour moi : jusqu'à présent, je n'ai jamais couru plus de 13 kilomètres. Je sais bien que j'ai le temps d'ici le mois d'octobre, qu'il suffit de bien m'entraîner, d'être régulière et rigoureuse. Seulement, je pense, souvent, qu'en plus de mes jambes, c'est aussi mon mental qu'il faudra travailler, car c'est lui qui me poussera durant plus de deux heures ; s'il me lâche, je sais que la course sera finie pour moi. Ce genre de réflexions me fait douter, tant et si bien que je me demande parfois pourquoi je m'inflige ça, pourquoi je me suis engagée sur un truc que je ne suis pas sûre de réussir...mais c'est aussi pour ça que j'ai choisi de le faire. Pour me dépasser. Même si je dois marcher sur les derniers kilomètres, voire ramper, je finirai ce marathon. De toute manière, je n'ai pas prévu de chrono sur cette course car je ne sais pas comment mon corps va réagir, ni mon mental. C'est ce premier semi qui me permettra de savoir où je veux me situer pour le second. Car oui, même si j'ai très peur du premier, je pense déjà au suivant ! ^^ 

Pour me rassurer et pour essayer de faire au mieux le jour J, je me suis donc fait mon propre plan d'entraînement : l'idée est simplement d'habituer mes jambes et mon cerveau à courir longtemps. Exit donc la notion de vitesse, je veux m'habituer à courir plus de 2 heures, à courir 21 kilomètres. Mes courses habituelles ne dépassant habituellement pas 10 kilomètres, je me force,  tous les mois, à augmenter mes prochaines courses de 2 kilomètres à chaque fois. Ainsi, en juin,  je devrais pouvoir courir 14 kilomètres, en juillet 16 km, en août 18 kms et en septembre 20 kilomètres. J'ai pour ambition de courir au mois deux fois par semaine, avec une sortie courte de 8 ou 10 kilomètres et une course longue avec mon objectif de kilomètres mentionné. Pas de fractionné pour moi, mais un peu de corde à sauter pour travailler aussi le cardio et l'explosivité, ainsi qu'un peu de renforcement musculaire en salle pour donner à mes jambes, mes bras, mes abdos la force qu'il leur faudra sur ce semi. Rien de plus, j'espère que cela conviendra à mon petit corps qui n'a encore jamais produit un effort si long :) 

Voilà, un grand pavé juste pour vous dire que je ferai partie des coureurs du semi-marathon du Run in Lyon cette année. Et que, oui, j'y vais mais oui, j'ai peur ! Si vous avez des conseils pour réussir son semi, pour le vivre au mieux, surtout, n'hésitez pas, car je suis preneuse de tous les conseils :) 

Bisettes sportives ! 





CONVERSATION

5 commentaires:

  1. Felicitations pour ta motivation!!
    Je suis tout pareille que toi (à courir en moyenne 10 km mais jamais plus que 12 km pour l'instant ^^) et je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis. Je ne fais pas de courses officielles car la course reste pour moi un loisir/défouloir à côté des autres sports que je pratique (zumba, bodycombat,etc.) mais peut etre qu'un jour j'essaierai le run in lyon!

    En tout cas je trouve ta motivation admirable et je comprends que le semi fait peur puisque moi aussi il le fait peur! Haha

    Bon courage en tour cas ;)

    Nam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nam,

      Un grand merci pour ton gentil mot <3 Effectivement, on a l'air dans le même état d'esprit :D C'est cool que tu fasses d'autres sports que le running, surtout si ça te permet de défouler et de t'épanouir :) Merci beaucoup, très bon week-end à toi, des bisous !

      Supprimer
  2. Moi aussi j'aimerais participer à un semi marathon mais je ne me suis encore jamais inscrite car j'ai peur de ne pas y arriver. Je n'ai jamais couru plus de 16km mais on m'a dit plusieurs fois que l'excitation et la motivation des autres le jour J font le reste... Je n'ai pas encore eu l'occasion de vérifier ^_^

    En tout cas bon courage à toi :-)


    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Ah oui, 16 kms, c'est top ! Oui, il parait ! Moi, je l'ai ressenti sur le Run In Lyon, le 10 kms en tout cas :) On est au moins deux à avoir peur, donc :) Mais franchement, je pense que si tu as déjà couru 16 kms, après, c'est juste de l'entraînement pour atteindre le niveau semi :)
      Merci de ton gentil mot, des bisettes !

      Supprimer
  3. Bravo pour la motivation !
    Attention à la surchauffe, par contre :-)
    J'ai fait un semi il y a 3 ans, je n'étais pas un excellent coureur et je n'avais jamais dépassé les 17km, mais l'adrénaline de la course m'a permis de finir en un temps tout à fait honorable, alors tu devrais y arriver sans trop de problèmes :-)

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!