Brigitte & Grazia


Je dois vous avouer que quand j'ai vu, sur la couverture de Grazia, le titre "Passion Brigitte", j'ai ri. Je ne sais pas pourquoi : peut-être parce que déjà ça sonne bien, en tout cas, pour prêter au rire, mais aussi parce que je ne comprends pas bien cette obsession qu'ont certains pour la Première Dame. Attention, elle a l'air charmante et intelligente, je ne dis pas hein, mais voilà, je ne pourrais pas non plus disserter trois à son sujet ^^ En tout cas, ma lecture du Grazia de la semaine m'a permis d'en apprendre tout de même davantage à son sujet, et c'est toujours intéressant. Mais il y avait aussi d'autres trucs cools entre ces pages ;) 



Côté lifestyle et actualité connectée, il est question de l'application Ava : cette application devrait grandement faciliter la vie des personnes malentendantes car elle permet, par reconnaissance vocale et par écran interposé, de retranscrire les phrases dites par les personnes qui discutent avec elles. Ainsi, plus besoin d'assistance ou d'interprète en langue des signes ! Et ce que je trouve encore plus beau avec Ava, c'est que Thibault Duchemin l'a conçue pour sa soeur malentendante, afin qu'elle puisse passer son examen oral pour entrer en fac de droit :) 



1. L'amour des séries dépasse désormais le seuil de notre salon pour envahir celui de la cuisine : en effet, il existe désormais de nombreux ouvrages pour reproduire les plats emblématiques de nos programmes préférés, que l'on soit plus Game of Thrones, Breaking Bad ou bien Hannibal Lecter ou encore The Walking Dead. Je n'y aurais pas pensé, mais en effet, c'est plutôt cool comme idée :) 2. Série toujours, avec un focus sur le Baron Noir. Cette création a beaucoup plu, autant aux téléspectateurs qu'aux personnages politiques eux-mêmes, qui s'accordent à dire qu'elle est très réaliste, même si elle ne cherche pas toujours à coller avec l'actualité. C'est normal car elle a été écrite par Eric Benzekri, qui a été militant socialiste durant 20 ans et a parfois écrit pour Jean-Luc Mélanchon :) Grâce à son succès, la série vient d'entamer le tournage de sa saison 2, Kad Merad et Anna Mouglalis toujours dans leurs personnages respectifs. 




Parlons donc de Brigitte Macron ! Dans ce grand dossier qui lui est consacré, Grazia commence par nous explique que l'épouse de notre Premier Ministre est très populaire, en raison de sa bienveillance et de sa volonté d'agir pour défendre les personnes exclues du système éducatif français actuel, comme les élèves handicapés ou autistes ; beaucoup apprécient sa discrétion, sa simplicité, sa gentillesse mais aussi l'idée qu'elle puisse influencer, dans l'ombre, Emmanuel Macron sur certains sujets. Et ce, même si son rôle et ses missions n'ont pas été clairement définis, tout comme son statut de Première Dame, qui n'a pas vraiment de définition ou de cadre juridique. L'auteur du dossier souligne également à raison que Brigitte Macron s'est comportée avec dignité face à ceux qui estimaient qu'elle ne pouvait être qu'une couverture pour Emmanuel, qui avait soi des penchants homosexuels soit un complexe d'Oedipe non résolu. Le dossier s'attarde ensuite sur les tenues portées par Brigitte Macron pour les occasions officielles (soulignant sa modernité et le fait qu'elle ne dispose pas des services d'un styliste), ainsi que sur les femmes de sa vie, celles qui l'entourent avec bienveillance, comme ses filles ou son ancienne élève Domitille Cauet. On nous parle aussi de la montée en hype de la ville du Touquet, dans laquelle le couple présidentiel a une résidence secondaire et ses habitudes. 




1. Petit débrief des défilés de la haute couture parisienne :)  Pour Grazia, toutes les maisons ont joué le jeu de la modernité et de l'exploration, comme Dior qui s'est amusé avec les silhouettes des aventurières du 21ème siècle ou Fendi, qui injecte du bleu Klein à des pièces camel et créé ainsi des contrastes qui clashent. 2. La rédaction s'attarde d'ailleurs plus longuement sur le défilé Chanel, pour lequel Karl Lagerfeld n'a pas hésité à recréer la Tout Eiffel en taille réelle (la troisième étage étant tout de même tronqué) sous laquelle les mannequins déambulaient : une jolie manière de rappeler que Paris inspire toujours Chanel :) 


J'ai également beaucoup apprécié de découvrir l'univers et la sensibilité de Rabih Kayrouz : ce créateur libanais aime donner vie à ses collections en dehors des diktats des tendances et des préceptes marketing, mais aussi travailler main dans la main avec les artisans qui accompagnent son travail :) Il donne aussi beaucoup d'importance à la liberté de mouvement des femmes quand il donne vie à une robe, un pantalon: il commence d'ailleurs toujours par choisir les matières de ses créations avant d'en imaginer les formes et les couleurs. Il est également féru des vêtements professionnels et s'en inspire beaucoup. Rabih Kayrouz nous parle aussi de son enfance au Liban, protégée de la guerre qui déchirait le pays mais aussi de la création de sa marque alors qu'il n'avait que 22 ans, pile pendant la crise financière de 2008 qui secouait le monde entier. 




1. Cette semaine, la chronique de Sarah Constantin est parfaitement raccord avec les conseils d'Esprit Beauté, dont je vous parlais samedi : même si oui, nous sommes toujours enfermées par les carcans de la société qui veut que nous ne dévoilions aucun capiton, il est grand temps d'assumer cette cellulite et d'arrêter de la laisser nous gâcher les vacances ! Si elle gêne les autres, qu'ils détournent le regard : mais elle ne doit pas nous freiner dans nos activités estivales : l'été, ce n'est pas fait pour se prendre la tête :) 2. La rédaction partage également avec nous les conseils beauté des experts (naturopathes, hôtesses de l'air...) pour prendre l'avion sans y laisser sa peau : on rappelle donc la nécessité de bien nourrir et hydrater sa peau durant le vol, mais aussi à boire des tisanes à base de marronnier d'Inde par exemple pour favoriser la circulation sanguine. Il est également déconseiller de manger en avion et de consommer ensuite des aliments hyper lourds à l'arrivée : en raison du jet-lag et de la fatigue, on risque de se tourner vers de la comfort food, mais il vaut mieux, plutôt, se forcer à adopter l'heure du pays, quitte à juste faire une petite sieste d'une heure en cas de trop grosse fatigue. Entre autres astuces ! 




Et vous, les filles ? Team #PassionBrigitte ou pas ? Ou bien d'autres sujets dans Grazia ont attiré votre attention cette semaine ? :) 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!