Grazia & Farrah


Cette couverture de Grazia a des allures vintage, n'est-ce pas ? Cette semaine, le magazine féminin rend hommage aux années 70, aux cheveux libres, aux égéries et à la musique disco :) Mais, sur une note un peu plus triste, consacre aussi de nombreuses pages à la lutte contre le Sida qui marque l'époque, sous le prisme notamment du film 120 Battements Par Minute, qui semble avoir conquis la rédaction. Je ne parlerai pas de ce sujet dans ce billet (bien qu'il mérite une attention toute particulière), mais sachez qu'il est abordé dans ce Grazia. 



1. On commence ce décorticage de Grazia avec le portrait de Bozoma Saint John : cette jeune américaine semble être une surdouée. Après avoir bossé et cartonné chez Pepsi et Apple Music, elle a été embauchée pour améliorer l'image d'Uber, mise à mal par la grève des chauffeurs et les déclarations hasardeuses de son créateur. J'avais envie de vous parler d'elle, car en plus d'être talentueuse dans son travail et suivie par des milliers de personnes sur Instagram, elle a l'air d'avoir une personnalité hyper enthousiaste et ambitieuse, en plus d'un look méga cool : et j'aime cette combinaison :) 2. Lacanau et Biscarosse semblent avoir trouvé une nouvelle utilité aux drones : surveiller la mer et alerter les sauveteurs si des nageurs sont en danger ; le robot envoie également une bouée à la personne en détresse, en attendant que les secours arrivent. Super, non ? Et en plus, c'est une entreprise française qui en a eu l'idée : Helper. #cocorico


1. Nouvelle victime des agissements de Nicolas Maduro, Luisa Ortega Diaz, ancienne procureure générale du pays, vient d'être destituée par le président vénézuélien: il ne voyait pas très d'un bon oeil les prises de paroles de la magistrate, très critiques envers sa politique. Cela dit, elle n'a pas dit son dernier mot car elle est plutôt respectée dans son pays : à moins que Nicolas Maduro n'envisage de la faire emprisonner ? :s #affaireàsuivre 2. Et si Mark Zuckerberg devenait président des Etats Unis ? Après l'élection de Donald Trump, tout semble possible au pays de l'Oncle Sam et le créateur de Facebook semble donner des signes en ce sens : il a en effet entrepris une tournée des USA pour aller à la rencontre de ses utilisateurs selon ses dires, et d'embaucher des proches de Barack Obama, officiellement pour soutenir le développement de la fondation de sa femme. Qu'en sera-t-il ? Réponse en 2020 ! 


1. Nora Hamzawi pointe du doigt un sentiment que, je crois, nous avons toutes (et tous, sûrement) ressenti : comment adopter les tendances et bons gestes mode... quand on n'y connait rien ? Ou plutôt, comment faire pour les essayer sans sembler déguisée ou...venue d'une autre planète ? Autant de questions qui nous poussent à acheter des vêtements "pointus" en termes de style, qu'on ne porte jamais, faute d'assumer. N'est-ce pas ? ^^ 2. On retourne aux Etats Unis ! Décidément ;) De l'autre côté de l'Atlantique, les choses semblent bouger, notamment chez les jeunes : ces derniers ne se reconnaissent plus dans le modèle capitaliste des générations précédentes, qui les a bien laissé de côté, surtout avec la crise. Ils aspirent donc à un modèle plus équitable et solidaire, plus juste envers les moins aisés et le système socialiste cher à Bernie Sanders leur semble être un idéal de société à atteindre, notamment concernant la santé et l'accès aux soins pour tous (en sachant que le socialisme est presque un gros mot aux Etats Unis, qui prône la réussite personnelle). Euh, avec Trump, je pense que c'est pas pour tout de suite, tout de suite, quand même :s 



1. Dans ce numéro faisant la part belle aux années 70, on retrouve un dossier beauté consacré aux cheveux bouclés :) On nous explique ce qu'il faut faire quand nos cheveux deviennent mousseux (coiffage et surtout hydratation obligatoires), trop emmêlés ou quand nos boucles ne sont pas suffisamment dessinées et rebondies. On a également des idées de coiffures à adopter pour sortir du sempiternel chignon ! Moi qui ai les cheveux bouclés, secs et assez volumineux, j'ai bien aimé ce dossier : cela dit, je ne me vois pas encore lâcher mon lisseur pour les adopter au naturel #jacksonfivecestmoi 2. Vous n'avez pas envie de choisir entre sport à haute intensité et activité plus douce ? Le HIIT Yoga pourrait vous plaire : ce nouveau sport commence en effet par des postures et des exercices de yoga, avant d'enchaîner par des exercices de HIIT pendant 13 minutes, pour s'achever par une phase de relaxation, pour faire redescendre le cardio et terminer le cours de manière sereine. Cette discipline, toute nouvelle, est pour l'instant uniquement dispensée à La.Salle.de.Sport, à Paris. Je pense que j'aimerais bien voir ce que ça donne :) 



1. N'est-il pas magnifique, ce sac ? Imaginé par la marque Cult Gaia et inspiré des sacs et ombrelles du Japon des années 60-70, je le trouve très épuré, graphique, original et très élégant tout en étant très moderne. Coup de coeur ! 2. Grazia nous livre ensuite un entretien avec une femme très étonnante, Li Edelkoort : depuis plusieurs décennies, son métier est de déceler les tendances mode et elle ne s'est jamais trompée. Serait-elle voyante ? :)  Elle nous explique très simplement qu'elle suit son intuition et qu'elle observe le monde et son évolution, les gens, avec beaucoup d'attention. Elle a écrit un manifeste, baptisé Anti_Fashion : pour elle, il est clair que le système de la mode tel qu'il existe aujourd'hui, sa façon de pousser à la consommation (porté notamment par les réseaux sociaux) et d'enchaîner les collections, est amené à disparaître car les prochaines générations y mettront fin, par souci d'endiguer le consumérisme forcené. Pour revenir à un modèle plus durable et responsable, plus créatif aussi ? Espérons-le :) 


1. Comme vous l'aurez vu en regardant la couverture, Farrah Fawcett est l'égérie de ce numéro : l'occasion pour la rédaction de retracer le parcours de cette Texane, petite fille sage et reine de beauté dés l'adolescence, qui a, comme beaucoup,  commencé dans la publicité, avant de devenir la star de Charlie's Angels et de faire de sa célèbre coiffure un monument capillaire, copié par toutes à cette époque. Une icône, qui pourtant n'a joué qu'une saison dans la fameuse série et qui n'a incarné aucun autre rôle marquant : la faute à une réputation de diva, qui aurait refroidi nombre de producteurs. Disparue le même jour que Mickael Jackson (pas de chance, quand même), elle aurait 70 ans aujourd'hui. 2. Quelques mots de Kirsten Dunst pour finir ! Alors que sa réalisatrice fétiche, Sofia Coppola nous parle, un peu avant,  de son travail sur le film Les Proies (avec Kirsten donc, mais aussi Nicole Kidman, Colin Farrell et Elle Fanning), l'actrice nous raconte comment Sofia l'a vraiment prise sous son aile (notamment sur le tournage de Marie-Antoinette) et lui a donné la force de s'imposer dans le milieu (en refusant toute chirurgie dentaire, par exemple) et de se lancer, à son tour dans la réalisation (elle va adapter La Cloche de Détresse de Sylvia Path). Un bel exemple d'amitié et de solidarité féminine dans le milieu du cinéma, qui dure depuis 18 ans :) 















Et vous, quels sont les sujets qui vous ont interpellées dans le Grazia de la semaine ? Il y avait plein d'articles assez intéressants de ce numéro :) 

Bisettes ! 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!