Grazia, Marion & Sophie



Sophie Fontanel est en couveture de Grazia cette semaine ! Je la suis sur Instagram depuis quelques temps et j'ai été ravie de la retrouver ici : et puis, pour une fois que l'on a pas une mannequin ou un star sublime mais irréelle en couverture, on ne va pas se plaindre, hein ? ;) D'autant plus que cette couverture reprend les codes humoristiques de l'ancienne journaliste/chroniqueuse et auteure d'Une Apparition (entre autres) dont elle nous fait profiter sur Insta ("transe de", "it means") : une chouette couverture qui augure d'un numéro tout aussi cool ;) 




1. A Bordeaux, certaines rues portent le nom de personnes qui ont participé, de près, à l'esclavage et la Traite des Noirs : une association, Mémoires & Partages aimerait, non pas que les rues soient renommées mais peut-être qu'il existe des panneaux informatifs concernant ces personnes sous la plaque qui porte leur nom. Une idée intéressante, non ? 2. J'avais également envie de partager avec vous cette série de photos de Marc Melki, qui a photographié certains de ses amis célèbres (Pierre Arditti, Bruno Solo...) dans la peau d'un SDF, couchés dans la rue ou dans une cabine téléphonique. L'idée derrière cela est de nous faire prendre conscience que nous pourrions, nous aussi, nous trouver là, si nous avions joué de malchance. Une phrase qui me vient en tête à chaque fois que je croise un homme ou une femme qui dort dehors...Les photos sont à retrouver dans le livre Et si C'était Vous ?. 


1. Parce que guérir le cancer, ce n'est pas que traiter les symptômes physiques de la maladie, certains anciens malades prennent le relais des médecins, pour accompagner, sur le plan humain et psychologique, des patients atteints de ce même fléau. Auparavant, ils se sont assis sur les bancs de la facs de médecine et ont suivi la formation Mission d'Accompagnants de parcours patients en cancérologie, l'une des seules du genre en Europe. Ils apportent ainsi leur précieuse aide en hôpital et en clinique et transforment leur terrible épreuve en quelque chose de positif :) 2. Grazia nous emmène dans les locaux de Spotify à New York ! L'occasion d'en savoir plus sur la success story de cette application de streaming musical, qui repose essentiellement sur la constitution de ses playlists. Si ces dernières sont en partie composées par des algorithmes, l'humain a une part prépondérante, notamment dans la recherche de nouvelles chansons et nouveaux artistes à ajouter au catalogue de l'application. Et il faut avoir l'oreille pour savoir ce qui va cartonner, avant tout le monde ! Un article très intéressant, surtout pour moi qui adore cet univers start-up et digital ;) 



1. Si vous avez besoin de conseils pour prendre soin de vos cheveux, je vous recommande ce numéro de Grazia ! Que vous ayez les cheveux ternes, secs, fins, plats, bouclés, frisés, volumineux, raides ou blancs, vous trouverez des astuces pour les apprivoiser au quotidien :) Les conseils ne sont pas révolutionnaires, mais certains rappels sont toujours bons à prendre. 2. Quoi de plus relaxant qu'un cours de yoga ? Un cours de cocoon yoga ! Une discipline que l'on pratique dans des sortes de "hamacs" dans lesquels on enchaîne les postures yogiques : à la clé, un sentiment de planer et une pratique plus douce pour le corps et les articulations. Même si, attention, le travail en équilibre constant fait travailler les muscles vraiment en profondeur et peut s'avérer compliqué pendant la première séance ! 




1. La rédaction consacre une page à Marion Séclin, youtubeuse qui dénonce le harcèlement de rue, malgré les menaces et commentaires insultants sous ses vidéos...Ce qui ne l'a pas empêché de passer du net à la télé, puisqu'elle anime la pastille Cette semaine Madame, qui passe toutes les semaines sur Canal + :) Je ne la connaissais pas du tout, mais cet article m'a donné envie de m'intéresser à elle :) 2. On retrouve ensuite un portrait de Soraya Saenz de Santa Maria, l'une des plus proches amies politique de Mariano Rajoy, en Espagne. Celle qui est devenue Présidente par intérim de la Catalogne s'est taillée une place de choix dans la politique espagnole et même européenne : conservatrice, elle irrite ses comparses du même bord qui ne comprennent pas comment une femme, assez jeune, a réussi à gravir tous les échelons, ni les choix de vie de Soraya (qui a divorcé) ; elle jouit néanmoins d'une excellente réputation, grâce à son travail acharné et a priori, irréprochable (elle ne traîne aucune affaire sombre derrière elle). 


Et Sophie Fontanel alors qu'est-ce qu'elle dit ? Elle est tout d'abord interviewée par son amie Lisa Vignoli: elle revient bien sûr sur sa décision d'assumer ses cheveux blancs et de dire "fuck" aux diktats de la société mais nous confie aussi qu'elle aime cette nouvelle popularité, elle, qui est pourtant si "sauvage et solitaire". Elle pointe également du doigt l'incompréhension qu'elle ressent quand elle constate que le monde littéraire français ne la considère qu'à peine, elle qui a pourtant écrit plusieurs livres : elle pense que cela vient de sa drôlerie et de sa "futilité". Ensuite, l'ancienne rédactrice en chef Mode qu'elle était commente certains looks streetstyle qu'elle a beaucoup aimé ces derniers temps :) 



La série Calls est, il est vrai, un OVNI dans le paysage sériesque (oui, je viens d'inventer ce mot ^^) : en effet, bien que le casting soit 5 étoiles (Jérémie Rénier, Charlotte Lebon, Gaspard Ulliel, Camille Cottin...), aucun de ces acteurs n'apparaitra à l'écran. Calls est une série auditive, sans images, ou bien seulement quelques flashs. Une création signée Canal+, qui sera placée sous l'appellation Création Décalée de la chaîne câblée. L'idée est quant à elle née dans l'esprit de Timothée Hochet, 23 ans seulement. A découvrir à partir du 15 décembre ! 



Et on termine avec la mode ! Qui, ces derniers temps, aime flirter avec les codes des sports outdoor et propose des collaborations inédites : Sacai x The North Face, Sorel x Chloé. Ou comment créer des collections aussi belles que techniques !Certains, comme Kenzo y voient également une manière d'afficher leur soutien à l'environnement. Dans la rue, de plus en plus assument leurs sacs Lafuma et leurs parkas Patagonia, comme pour se reconnecter à la nature, devenue si lointaine. En chemin vers une mode plus durable (ces matières techniques, de qualité, durent plus longtemps), tournée vers la planète ? 







Sur ces belles paroles, je vous laisse et vous souhaite une excellente journée :) 




CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!