Ces 7 choses que je n'ai pas aimées en Italie


Bonjour par ici ! Comment allez-vous ? :) On se retrouve pour un article concernant nos vacances en Italie : après vous avoir parlé de Parme et de Bologne, j'avais envie de faire une petite pause dans ce road-trip pour partager avec vous les choses qui m'ont déplu ou simplement désarçonnée durant notre séjour là-bas. Un peu comme j'avais fait pour la Crète, il y a déjà deux ans ! 




Les "petites" arnaques fréquentes : les Italiens sont sympathiques, mais ils ont une fâcheuse tendance à vouloir arnaquer le touriste et je trouve ça bien dommage. Nous avons rencontré 3 petites péripéties pas très plaisantes : 
La première concerne notre Airbnb à Lucca : bien qu'il se soit avéré absolument super une fois sur place (je vous en parle très vite), nous n'avons pas apprécié que le propriétaire des lieux nous demande de payer 20 euros de plus, parce que nous voulions arriver à 18-19h au lieu de 17 ; et nous avons encore moins apprécié de constater que le sur-coût était, finalement non pas de 20 euros, mais de 45 : et oui, car en fait, c'était 20 euros PAR PERSONNE ! Personnellement, je n'ai pas compris, car que le propriétaire ouvre la porte pour une ou deux personne, c'est la même chose, non ? 
Deuxième arnaque : Florence, comme la plupart des villes touristiques d'Italie comporte une Zone à Trafic Limité, interdisant l'accès du centre-ville aux voitures. Nous avons donc cherché une place de parking en dehors de la zone et nous en avons trouvé une au bord de la route, avec des places délimitées par des lignes blanches et aucun panneau ni parcmètre à proximité : gratuite, donc. Sauf que le lendemain, nous avons rencontré un monsieur notant toutes les plaques des voitures sur le dit-parking, dont la nôtre : nous voyant arriver, il a exigé que nous lui payons 20 euros pour le stationnement, expliquant qu'il était un agent de la mairie, missionné pour cela et nous tendant un formulaire ne comportant ni logo de la ville, ni son numéro de matricule, indiquant seulement "20 euros". Quand on lui a demandé ce qu'il se serait produit si nous n'étions pas tombé sur lui, si nous aurions eu une amende ou bien retrouvé notre voiture à la fourrière, il a été incapable de nous répondre. Nous avons payé, dans le doute mais nous avons appris plus tard par un commerçant que les places étaient bien gratuites et que des types louches passaient pour soutirer de l'argent aux touristes...
Enfin, la dernière, limite drôle, s'est produite aux Cinque Terre : après une randonné bien harassante, nous avons voulu boire un Coca en terrasse. Le serveur nous indique tout d'abord 6 euros pour deux Coca, puis, une fois installés, nous en demande 8. On lui explique qu'il nous a dit que c'était 6 euros trois minutes auparavant : il tente de protester, fait mine d'aller voir son chef au bar et nous indique que ce sera finalement 7 euros...Je vous avoue qu'on a pas cherché à comprendre et qu'on a payé nos 7 euros, mi amusés, mi excédés.
Et des exemples comme ceux-ci, tous nos amis et collègues qui sont allés en Italie en ont eus à nous partager...Pas cool !



Les routes et autoroutes : les routes italiennes sont très très mal entretenues, avec des nids de poule partout ! Les autoroutes ne sont également pas très rassurantes, pour deux raisons : la plupart ne comportent que deux voies, ce qui veut dire qu'il est très difficile de doubler quand on se trouve derrière un camion sur la voie de droite par exemple, car on doit choisir entre piler derrière le camion ou risquer de percuter la voiture qui arrive à toute allure sur la voie de gauche si on tente de doubler...Les voies d'insertion et de sortie sont également très courtes, ce qui rend l'entrée sur l'autoroute et les sorties assez dangereuses, car d'une part, il est compliqué de se mettre à la même allure que tout le monde pour pouvoir entrer puis de sortir de l'autoroute en devant ralentir très très fort, d'autant plus que les sorties passent souvent de 130 à...40 km/h !


Le manque de toilettes publiques : je n'en ai vu absolument nul part, hormis aux Cinque Terre. On fait comment quand on est une vessie sur pattes ?

Idem, je n'ai vu que très peu de poubelles dans les rues. Et pourtant, elles sont plus propres que chez nous ! Au moins, les Italiens sont disciplinés sur ce point ;)



Le fait de devoir payer l'eau au restaurant, ainsi que les couverts : pour moi, ce sont deux choses indispensables et je ne comprends pas de devoir payer pour boire ou pour ne pas avoir à manger avec les mains. Quand il s'agit d'eau particulière, minérale ou gazeuse, bien sûr que cela doit être en supplément ; mais de l'eau plate, du robinet, ça me dépasse. Surtout que les prix sont assez conséquents : 3 euros la bouteille de 50 cl ! #WTF Du coup, nous ne prenions jamais à boire et allions remplir notre gourde au robinet en partant pour boire tranquillement après le repas.


L'atmosphère très touristique : à Florence et aux Cinque Terre, nous avons été décus de voir qu'en fait, le charme des lieux, l'atmosphère, était sans doute un peu gâchée par le fait que la majeure partie des personnes sur place étaient des touristes. Résultat, ça parlait français à tous les coins de rue (c'était fou !) et les commerçants étaient désagréables, sans doute excédés par la colonisation de leurs rues par des étrangers. Bien sûr, nous avions conscience que ce serait le cas, mais pas à ce point.


Le stationnement : je le mentionnais un peu plus haut, la plupart des villes italiennes, souvent touristiques, ont une Zone à Trafic Limité, interdites aux voitures non enregistrées par la mairie. Et les amendes sont très salées si l'une des caméras scanne votre plaque dans cette zone alors que vous n'êtes pas résidents : de l'ordre d'une centaine d'euros, par passage devant la caméra (soit 200 euros si vous entrez et sortez de la zone). Nous y avons été confrontés à Parme, Bologne, Florence, Lucca, Pise, Gênes et Turin. Heureusement, nous avions une place gratuite à Lucca et Turin grâce à nos Airbnb et nous avons réussi à trouver un parking de supermarché à Pise. A Parme, Bologne et Gênes, nous avons dû chercher un parking payant : à savoir au moment d'établir le budget vacances ! Et par ailleurs, nous pensons que nous avons pénétré la zone à Gênes, sans en être sûrs...car oui, elles sont très mal indiquées (seulement pas un petit panneau) et si vous n'ouvrez pas l'oeil, vous risquez de vous faire avoir ! 

Et voici ! En le relisant, cet article me parait très négatif : mais je vous rassure, il y a plein d'autres choses que j'ai aimées en Italie et j'ai hâte de partager avec vous toutes mes jolies découvertes à Florence, Lucca, Pise, Les Cinque Terre, Gênes et Turin :) 

Sur ce, je vous souhaite une très bonne journée ! Prenez soin de vous :) 




CONVERSATION

7 commentaires:

  1. Effectivement, ça ne donne pas envie d'y aller ! Moi j'ai pas envie de me payer des vacances si pour me faire arnaquer à longueur de journée et devoir être sur le qui-vive en permanence....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça a un peu gâché le séjour...Mais l'Italie reste tout de même un beau pays, aux paysages et monuments à couper le souffle et où on mange extrêmement bien : ce serait dommage de s'en priver :) Il faut simplement être vigilent :)
      Bises, et surtout merci de ton petit mot !

      Supprimer
  2. Hello,
    Tiens tiens ce Lucca qui t'as arnaqué (appelons un chat, un chat) ne se serait pas le même Lucca qui à tenté de m'arnaquer aussi à Naples ? (j'en parlais dans mon article sur Naples et sa baie).
    A part ca oui je trouve que tu as raison sur pas mal de point mais je pense que ce n'est pas propre à L'Italie je pense que ca s'adresse à tous les pays qui "profitent" du tourisme et il faut être vigilent en voyage….
    J'espère malgré tout que l'Italie t'as laissé un bon souvenir .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :) Je viens de lire ton article, du coup :) Dommage que Naples t'ait décue...je n'y suis jamais allée mais j'ai entendu des retours comme le tien à son sujet. Mais effectivement, les îles et alentours ont l'air splendides !
      Je suis effarée par ton histoire de logement...Un couple que nous avons rencontré aux Cinque Terre nous a raconté une histoire similaire avec Booking : la dame qui leur a loué une chambre voulait leur faire payer plus cher pour leur chien alors qu'il était indiqué que son logement acceptait les animaux, sans surplus...
      Oui, je pense que tu as raison, mais je n'ai jamais eu ce sentiment en Grèce, en Angleterre ou même en Inde, par exemple ! Oui, l'Italie reste tout de même un joli pays, qui regorge de trésors historiques, naturels et gastronomiques :) Bises, très bonne soirée à toi et surtout, merci de ton petit mot ! :)

      Supprimer
  3. Coucou,
    Je viens de lire ton article et je tenais à rectifier ou éclaircir certaines choses :)
    J'ai été 4 fois en Italie dans les 4 dernières années (Toscane et Lac de Garde).
    Là où je te rejoins, c'est effectivement l'état désastreux des routes (sauf celles qui longent le lac de Garde, certainement car c'est très touristique). Mais dès qu'on s'éloigne un peu, c'est la catastrophe. Aussi, ils ne respectent pas les limitations de vitesse, c'est assez fou ! Ils collent vraiment très souvent au cul, mais contrairement aux français (qui sont aussi spécialistes de cette pratique, je ne les sens pas agressifs ou arrogants.
    Je suis étonnée de ton expérience "arnaque financière du touriste" car dans la région de Vérone et du Lac de Garde, fait étonnant, ils arrondissent les prix en-dessous. Par exemple, je me suis achetée une paire de chaussures à 52,20€, le vendeur me les as laissé à 52€. Mon père a pris de l'essence pour 30,01 €, à la caisse ils n'ont pas voulu du 1cts.
    Pour ce qui est de Florence, ils nous aient arrivés un truc similaire : il y a 2 ou 3 mois, mon père a reçu un PV par courrier venant de Florence parce-qu'il aurait circulé dans une ZTL (ce qui est certainement vrai, je me souviens bien qu'on a circulé dans de toutes petites rues). Sauf que ce PV est arrivé presque 2 ans après notre séjour, donc il a appelé le n° indiqué sur le courrier (aussi pour vérifier qu'il ne s'agit pas d'une arnaque) et en fait on lui a expliqué que c'était bon, il n'avait pas besoin de la payer). Dans tous les cas, un PV doit être reçu dans les 360 jours suivant l'infraction, donc là ça aurait été totalement contestable (même si c'est plus compliqué d'un point de vue juridique car on est étranger mais bref).
    Ton anecdote du prix des boissons qui change en terrasse, je n'ai jamais eu ce problème ! J'ai aussi été aux Cinq Terre, Florence, etc.
    Pour ce qui est de payer les couverts, il s'agit simplement du service. En France, tu payes aussi un certain montant pour le service, sauf que c'est compris, le montant n'est pas affiché à part. Honnêtement vu le prix des plats au restaurant, même avec ces fameux couverts, ça reste très peu cher (à 3 on en a eu entre 35 et 50€ cette année). Donc là franchement, je ne comprends pas que tu puisses t'indigner de ça. En France, tu ne mangeras jamais pour si peu cher.
    Pour l'eau, il me semble avoir toujours eu une bouteille et je payais entre 2€ et 2€50 pour 75cl.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une fois, merci pour ton petit mot !
      Nous avons également été très surpris de cette mentalité, bien que de nombreuses personnes avant nous nous avaient mis en garde...Après, bien sûr qu'il y a des Italiens vraiment charmants ;) Nous avons rencontré une restauratrice à Parme qui voulait nous facturer 40 euros au lieu de 41 : ça nous a tellement touchés qu'on lui a donné un pourboire en plus. Tellement rare durant notre séjour !
      Pour l'amende de la ZTL que vous avez eue, j'avais effectivement lu qu'elles pouvaient être très longues à arriver : si nous avons effectivement été pris à Gênes, espérons qu'elle mette autant de temps que la tienne à trouver notre boîte aux lettres ;)
      Oui, c'était très bizarre cette histoire aux Cinque Terre...Ca ne nous ai arrivé que là-bas.
      Quand je parle du fait de payer l'eau, je parle du fait que l'eau est bien facturée en plus du repas et du service : c'est vraiment une ligne à part sur la note. En France, nous payons le plat, sûrement le service, mais l'eau en carafe est toujours gratuite et nous ne payons pas plus cher en France. Personnellement, hormis pour les pizza dont les prix battent effectivement toute concurrence, nous avons trouvé des prix similaires à la France partout où nous sommes allés dans des zones touristiques et moins touristiques ; certes, les plats étaient souvent meilleurs qu'en France ;) Et pourtant, nous n'avons pas l'habitude de manger dans des restaurants 4 étoiles, bien au contraire. Donc oui, je m'indigne de devoir payer pour boire de l'eau alors qu'il s'agit juste d'un besoin vital et que l'eau du robinet me convient très bien : inutile de payer entre 2 et 3 euros une malheureuse bouteille de 50 cl pour deux. Je sais bien qu'il s'agit d'un usage simplement différent du nôtre, mais pour ma part, je ne le comprends pas.
      Je te souhaite une très bonne soirée ! :)

      Supprimer
  4. franchement l histoire avec votre airbnb c est scandaleux
    45 euros pr moi c le prix d'une chambre
    vraiment l arnaque
    pr le coperto c est culturel la bas
    je suis allée en Italie plusieurs fois ces dernières années
    en Sicile en 2016 j avais oublié son existence
    en Croatie en 2013 j ai pyé aussi couverts et même moutarde car c était comme ça
    c est une habitude qui diffère de chez nous
    après moi j ai été en Italie hors saison svt dc ça change la donne qd au comportement des italiens
    Sicile en octobre et novembre 2016
    Bologne mars 2017
    Naples juillet 2017
    Milan septembre 2018
    Naples Procida Ischia fin septembre 2018 j espère vs raconter rapidement Naples et les îles qui sont merveilleuses
    Naples n a pas bonne réputation malheureusement mais c'est magnifique
    contrairement à ce qu l on pense cette ville a plusieurs facettes

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!