Carnet de jeûne #1


Coucou ! Si vous me suivez sur Instagram et Twitter, vous savez que la semaine dernière, j'ai profité de mes congés pour faire un jeûne. Comme en automne dernier, j'ai choisi de faire un jeûne au moment du passage de l'hiver au printemps, car on dit souvent que ce sont les moments de l'année à privilégier pour faire un jeûne. 

Je vous remets mon article sur mon premier jeûne par ici : Mon expérience du jeûne.

Pourquoi faire ce jeûne ? Je n'ai pas choisi de ne pas manger pour maigrir, je tiens à le préciser. Avant mes congés, j'étais vraiment à plat, vidée de toute énergie physique, mentale, avec juste l'envie de me rouler en boule dans mon lit durant trois mois pour me remettre. J'ai donc pensé que le jeûne m'aiderait à remettre mon organisme et notamment mon système digestif à zéro et permettre à mon corps de conserver son énergie non plus pour digérer, mais pour se reposer et se réparer doucement. 

A la base, je voulais faire un jeûne de 3 jours complets mais finalement, j'ai fait un jeûne de seulement 2.5 jours et je vais vous expliquer pourquoi dans ce qui suit :) Je précise également que j'ai continué à boire de l'eau et des infusions durant mon jeûne.



Carnet de jeûne : jour 1 

Quand je me réveille, cela fait déjà approximativement 12 heures que je n'ai pas mangé et ça va ! Pas de grande difficulté à signaler sur ce premier jour, si ce n'est que j'ai parfois subitement des pulsions, des envies de chocolat, mais qui s'estompent assez vite. C'est une journée où je suis également assez active puisque je range et nettoie pas mal de choses dans l'appartement, que je trie mes papiers, mes mails et je m'occupe du blog, en rédigeant notamment mon billet Favoris de Mars :) Je lis également le deuxième tome de Culottées, qui est très chouette, comme le premier ! En fin de journée, je bois seulement une petite infusion en regardant quelques épisodes de Friends et je me mets au lit assez tôt, aux alentours de 22 heures. Je remarque seulement qu'une petite migraine pointe le bout de son nez : d'après ce que j'ai lu, il s'agit simplement du sevrage du sucre ! Chez certaines personnes qui en consomment beaucoup, les douleurs peuvent être assez vives : mais de mon côté, ce mal de tête est très largement supportable et ne m'empêche pas de m'endormir. 


Carnet de jeûne : jour 2

Comme pour mon premier jeûne, ce jour sera le plus dur. Toutefois, contrairement à la première fois, je ne me réveille pas avec l'envie de manger un boeuf : je me dis même que c'est plutôt cool, que tout va bien :) En fait, l'envie de manger va venir un peu plus tard. Je traîne un peu dans mon lit, je lis et j'ouvre Instagram : et là, je dois avouer qu'il est de plus en plus difficile de ne pas penser à la tablette de chocolat entamée sur l'étagère de la cuisine...Je ferme Instagram, un peu frustrée et décide de regarder une vidéo sur le jeûne et ses vertus pour me remotiver : je la regarde sans grande concentration et reçoit un mail d'Amazon, qui, comme souvent, me "soumet des choses qui pourraient m'intéresser" : j'ouvre, rien ne m'intéresse mais j'ouvre ma liste d'envies...et je craque pour l'un des livres qui me faisait envie depuis longtemps :) : Les Secrets des Plantes qui soignent. Je sais pertinemment que j'ai clairement reporté ma frustration de ne pas manger sur cet achat, mais ça m'a vraiment fait plaisir et je suis d'ailleurs ravie de mon achat ! 
Je finis par me lever et je bois un grand verre d'eau chaude avec du citron pour combler ma faim. Chose étrange, j'ai chaud, alors que je suis assez frileuse de nature. Je suis à ce moment là assez fatiguée, physiquement et mentalement et il m'est difficile de me concentrer. Je ne pense qu'à manger, soyons claires, et je suis à deux doigs de me jeter sur mon frigo en me disant qu'"après tout, ce n'est pas si grave de rompre son jeûne, si ?" J'essaie tant bien que mal de regarder Friends pour penser à autre chose, mais la tentation est grande ! D'un coup, je décide de me lever et...de faire un petit rituel ayurvédique, qui consiste à se masser avec de l'huile de sésame chaude, agrémentée d'huile essentielle d'orange : ça me fait beaucoup de bien et me détend ! J'enfile un peignoir et "laisse agir" durant un épisode de Friends pour bien nourrir ma peau puis je file sous la douche pour rincer ça, avec les Spice Girls en fond sonore (ne me jugez pas).  Cette fois-ci, je n'ai pas pris un bain, car cela ne m'avait pas réuss la première fois.
Et bien croyez-moi ou non, ça m'a remis une sacrée pêche ! J'étais de nouveau positive dans mon esprit et la sensation de faim s'est grandement estompée :) Je suis retournée dans mon canapé du coup pour me faire les ongles des mains et des pieds (chose que je n'avais pas faite depuis une éternité) et regardant Growing, le spectacle d'Amy Schummer et le documentaire Happy sur Netflix, histoire de rester dans un good mood. J'ai fait également un peu de yoga, de méditation et ai commencé mon bullet journal d'avril. Il était déjà 20 heures et j'avais tenu bon ! :) J'étais ravie mais je dois bien admettre que l'idée d'enchaîner sur une troisième journée, seule à la maison, ne m'enchantait guère : j'ai donc proposé à une amie de prendre le goûter avec elle le lendemain, même si je savais que cela voulait dire que je n'allais du coup pas aller jusqu'au bout des trois jours. Mais j'étais en paix avec cette idée :) Je finis par aller dormir vers 23 heures, légère dans tous les sens du terme. Cette fois-ci, j'ai seulement mal aux reins dans mon lit, sans que je ne sache ce que ça veuille dire.


Carnet de jeûne : jour 3

Le jour de la libération ! ^^ Cela dit, je ne me réveille pas du tout en ayant faim et je décide de tenir le jeûne jusqu'au moment du déjeuner : pour m'occuper, je rédige mon article sur le dernier numéro de Vital et même le passage sur les granolas ne me donne pas envie de manger mon prochain ! ^^ Une fois terminé, je décide tout de même de rompre le jeûne avec un jus vert, histoire de ne pas l'arrêter avec une pâtisserie maison chez mon amie ! Je me prépare un jus cresson/pomme/kiwi, que je bois très doucement en regardant des vidéos Youtube. Je prends le temps pour ne pas brusquer mon organisme. Comment je me sens ? Honnêtement, je me sens pleine d'énergie et encore une fois, très positive dans mon esprit, ce qui était clairement moins le cas ces dernières semaines. J'ai envie de faire plein de choses, notamment pour le blog, mais aussi dans la maison, j'ai envie de voir mes amis : tout va bien ! Je prends ensuite le départ du goûter et marche environ 50 minutes pour m'y rendre : même pas mal ! Et j'enchaine sur 11 étages à grimper car l'ascenceur de mon amie semble être en panne : là encore, aucun souci :) Je déguste mon verre de jus et mon fondant au chocolat avec plaisir mais sans me dire non plus "ENFIN JE MANGE UN TRUC GRAS ET SUCRE !" dont pourtant je rêvais 24 heures auparavant. D'ailleurs, quelques minutes après, j'ai un coup de barre : la digestion, sans doute, qui reprend. Je quitte mon amie, rentre chez moi et ai la joie de voir mon livre commandé la veille dans ma boîte aux lettres : voilà qui ajoute à ma bonne humeur ! Je fais un peu de yoga, m'occupe de mon compte Pinterest et pour le repas, me prépare une belle salade avec de la mâche, du comté, des tomates séchées et des croutons, avec un yaourt végétal et un carré de chocolat (oui, quand même ^^) : ça me cale bien et je m'endors, heureuse :)


Carnet de jeûne : jour 4

Jour 4 ? Pourquoi jour 4 ? Parce que j'avais envie de vous parler de l'après-jeûne :) Le jour 4, qui est en fait le jour où je vous écris ce post, je me sens bien et reposée : j'ai effectivement très bien dormi et mon corps reste tout aussi léger. Je suis également toujours motivée à faire plein de choses : j'ai clairement retrouvé la pêche ! Je n'ai pas pris de vrai petit déjeuner ce matin, seulement bu un chocolat chaud et tout va bien. Pour le déjeuner, je pense manger un curry de légumes et me préparer une crème toute douce avec des fanes de radis et du cresson. Mon organisme et notamment ma flore instestinale (ou plutôt microbiote) étant à priori remis à neuf, je n'ai pas envie de le mettre à mal tout de suite avec des aliments trop lourds et/ou transformés. Je suis en tout cas ravie d'avoir entrepris ce jeûne et je crois que mon corps aussi :) 


Conclusion 

Si vous vous sentez fatiguée/déprimée sans avoir de soucis de santé particulier, je vous recommande vraiment de faire un jeûne de temps en temps. Cela peut être simplement sur une journée de temps en temps, mais cela permettra à votre organisme et à votre mental de souffler un peu :) Personnellement, j'en vois les effets positifs :) 
Attention, toutefois car si votre organisme est très encrassé, vous pouvez avoir des effets secondaires tels que des vertiges, des vomissements ou des maux de tête : c'est simplement votre corps qui se nettoie mais cela peut être impressionnant et peut faire peur. Si vous vous sentez vraiment en danger, que vous avez vraiment peur, arrêtez le jeûne.
Avec le recul, je me dis que physiquement, j'aurais pu tenir ces trois jours de jeûne car une fois le cap du second jour passé, cela semble plus facile. C'est un peu comme en course : il y a toujours un passage difficile où on a envie de lâcher, d'abandonner mais si on tient bon, on trouve son second souffle et on peut continuer. En fait, ce qui a été difficile à surmonter, c'est la solitude sur 3 jours : si je vivais avec quelqu'un, je pense que j'aurais pu tenir. Sauf si cette personne passait son temps à manger sous mon nez, hein ^^ 
Je me suis également ajouté une difficulté supplémentaire car au moment du jeûne, j'étais en période pré-menstruelle : c'est un moment où j'ai souvent des pulsions alimentaires déjà en temps normal, donc là, c'était pire ! Mais j'ai tenu :) Et d'ailleurs, je ne sais pas si cela a un lien, mais les règles qui ont suivi étaient clairement plus abondantes qu'à l'accoutumée #glamour. 
Je pense en tout cas renouveler l'expérience, avec un nouveau jeûne à l'automne et peut-être des jeûnes d'une journée plus réguliers, le dimanche, par exemple ; pas forcément toutes les semaines, mais de temps en temps :) 

Si vous avez envie de faire un jeûne, je vous recommande : 
- de faire ça sur vos vacances ou bien un week-end : clairement, surtout le deuxième jour, vous serez bien trop à plat pour réfléchir et faire face aux tentations des collègues ou aux situations de "crise". 
- de prévoir de pouvoir rester chez vous : vous pourrez ainsi vous reposer et contrôler votre environnement, ce qui peut être important si vous avez des effets secondaires. 
- de prévoir des activités qui vous font plaisir et vous font du bien : un bon bain (attention à ce qu'il ne soit pas trop chaud), un bon film, une bonne série, faire votre bullet journal, du yoga, une manucure, une pédicure...Et si vous avez quelqu'un pour vous masser, c'est top :) 
- de vous écouter. Le jeûne est un moment pour prendre soin de vous et ne doit pas être une torture. Si vous sentez que votre corps ne suit pas, si c'est vraiment trop trop difficile, arrêtez vous. Si vous avez jeûné "seulement" une journée, c'est déjà super ! Il faut parfois y aller pas à pas et trouver le jeûne qui vous convient. Peut-être qu'il vaut mieux que vous commenciez par un jeûne intermittent (sauter le dîner ou le petit-déjeuner) sur plusieurs jours, ou par un jeûne d'une journée seulement, une fois par mois ? :) Ou bien une mono-diète ? C'est à vous de décider :) 

Et voici ! J'espère que ce billet (fleuve!) sur le jeûne vous aura plu :) N'hésitez pas, si vous avez des questions ou des objections en commentaire :) 

Bisettes ! 

Crédit photos : Unsplash

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest ! 


CONVERSATION

3 commentaires:

  1. Bravo pour ce jeûne je ne sais pas si je suis capable de le faire honnêtement ..... surtout en ayant des enfants etc...... bravo encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce petit mot ! Ce n'est si difficile, mais effectivement, s'occuper des enfants en même temps peut être compliqué...Peut-être mieux vaut-il le faire quand ils ne sont pas à la maison ou bien si l'autre parent peut prendre le relais ? :) Bonne journée !

      Supprimer
  2. Bravo! Merci d'avoir pris le temps de partager cette expérience. Je m'apprête à faire une cure detox ayurvédique (pas de jeune donc), profitant du we de Pâques. Ce sera intéressant de comparer les sensations. Mais l'objectif est le même, faire du bien à son corps et à son esprit.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!