Ma formation en naturopathie


Hello par ici ! Comment allez-vous ? Comme vous l’avez sûrement noté, il n’y a pas eu d’article la semaine dernière : j’ai été en formation de naturopathie les deux week-ends derniers et j’avoue que j’ai été un dépassée par ma to-do !

Mais comme je vous le disais dans mes Favoris de janvier, je suis très contente d’avoir entamé cette formation et j’ai justement envie d’y consacrer un post aujourd’hui :)


Mais la naturopathie, qu’est-ce que c’est ?

Quand on parle de naturopathie, on pense tout de suite aux plantes et aux huiles essentielles. Mais ce n’est pas que ça ! La naturopathie est en fait une médecine traditionnelle occidentale, reconnue par l’OMS, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou indienne (l’ayurvéda) et qui repose sur trois piliers : l’alimentation, l’activité physique et l’équilibre psycho-émotionnel.
La naturopathe est en fait un éducateur de santé, qui aide ses clients à prendre soin de leur santé en adoptant une hygiène de vie qui leur correspond physiologiquement. Il ne donne pas de médicaments, mais des conseils pour être mieux dans son corps et dans son esprit, en s'appuyant sur des techniques exclusivement naturelles.
Si on doit comparer naturopathe et médecin (même si ce n’est pas vraiment comparable), on va voir le naturopathe pour des soucis chroniques, comme des problèmes de stress, de sommeil, de digestion, une tendinite…et le médecin pour des bobos plus sérieux et ponctuels (on peut parfois avoir besoin d’antibiotiques, par exemple).
Les plantes et les huiles essentielles sont quelques-uns des outils du naturopathe, mais ne sont pas son cœur de métier, loin de là ! :)
La naturopathie, bien que reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dans plusieurs pays européens, n’est encore pas reconnue en France. Ce qui explique que certains exercent en tant que naturopathe sans avoir été réellement formés : tout le monde peut se dire naturopathe, en fait, vu que rien n’est encadré. Faites donc attention si vous souhaitez être suivi.e en naturopathie ;)


Une formation en naturopathie, pourquoi ?

Vous le savez, je suis une jeune femme assez anxieuse, depuis toujours : j’ai donc eu besoin de trouver des solutions à ces problèmes de stress et de fil en aiguille, au gré de mes lectures et de mes pérégrinations sur le net, j’ai trouvé, testé et approuvé des astuces naturelles. Des choses souvent très simples et peu onéreuses comme le yoga, la respiration, la méditation ou les huiles essentielles, qui m‘ont fait prendre conscience que prendre soin de soi, de sa santé physique et mentale ne passe pas forcément par la case « médecin-ordonnance-pharmacie ». On peut en fait prendre en main sa santé :)

A l’issue de cette prise de conscience, je me suis dit « et si j’allais plus loin ? Et si je suivais une formation en matière de santé naturelle ? ». J’ai assisté à des conférences et participé à des ateliers, mais je voulais aller un cran encore au-dessus. A ce niveau de ma réflexion, on est en mars 2018 et je découvre qu’il existe des écoles pour se former à la naturopathie : mais cela demande du temps et de l’argent…Je mets 18 mois à me décider pour me lancer, en pesant soigneusement les pour, les contre et j’intègre, en janvier 2020, mon école :)



Mon école de naturopathie

Je suis étudiante au sein de l’Arbre Rouge : j’ai choisi cette école car lors des journées porte ouvertes que j’ai pu faire, j’ai trouvé le directeur et l’équipe pédagogique hyper bienveillants, très à l’écoute tout en étant assez carrés sur le programme et la manière d’enseigner.
Concernant le rythme de formation : j’ai choisi un cursus week-end, pour pouvoir travailler la semaine (et donc financer la formation, en plus de tout le reste). Je suis donc en cours samedi et dimanche, à raison de 2 week-ends par mois. La formation durera 3 ans. Il est bien sûr possible de faire une formation sur la semaine, qui dure du coup 1 ans seulement.
Concernant le programme, il repose sur des matières assez concrètes : anatomie-physiologie-pathologies, nutrition, hygiène vitale, massages…et l’école est spécialisée également en gestion du stress. Pour info, ce n’est qu’en seconde année que l’on étudie les plantes et les huiles essentielles ;) Par ailleurs, l’Arbre Rouge n’enseigne pas de matières « spirituelles », telles que la lithothérapie (qui ne fait d’ailleurs pas partie des techniques « officielles » de la naturopathie).
L’école est affiliée à l’OMNES et a priori en passe d’être agréée par la FENA, une association d’écoles et de professionnels qui travaillent en collaboration avec les autorités pour une reconnaissance future de la naturopathie en France.

Concernant le coût de la formation : il n’est pas anodin puisque les trois ans de formation me coûtent un peu plus de 10 000 euros ! Ce qui explique que j’ai mis autant de temps à me décider à franchir le pas :)  Comme la naturopathie n’est pas reconnue, il est très compliqué d’obtenir une aide de la part du Pôle Emploi. Si vous venez du milieu médical, peut-être que votre employeur peut participer au financement ? Me concernant, je suis mensualisée et j’ai donc décidé de donner une partie de mon salaire pour l’école. Je vois ça comme un investissement sur moi-même :)


Pour une reconversion en naturopathie ?

C’est LA question que l’on me pose systématiquement quand je parle de ma formation. Et c’est bien normal !
Il est vrai qu’une fois diplômée, je pourrai soit ouvrir mon cabinet, soit travailler en magasin bio, dans une boutique naturelle, pour des marques qui œuvrent dans ce domaine…Mais pour tout vous dire, 3 ans, c’est long et je ne sais pas où j’en serai en 2023, dans ma vie personnelle et professionnelle. Qui sait ce que la vie nous réserve sur une si grande échelle de temps !
Je sais juste que je ne travaillerai pas dans la communication toute ma vie et la naturopathie me paraît être un « secteur » qui ne peut que se développer, tant le bien-être et le développement personnel sont désormais présents dans nos vies. Les gens prennent de plus en plus conscience que bien manger, bien bouger, bien gérer ses émotions sont le socle pour une bonne santé, pour vivre bien et, si possible, longtemps :) Et si je peux les aider à mettre en place des habitudes de vie plus saines, je serai ravie d’apporter ma pièce à l’édifice et de trouver ainsi du sens dans mon travail (la fameuse « quête de sens » ;)) Peut-être aussi que je couplerai mes compétences en communication et en naturopathie pour « inventer » ma propre voie professionnelle ?
Une chose est certaine : ce que j’apprends à l’école me servira toute ma vie, même si cela n’est que pour moi et mes proches. Et je pense que ce qui est enseigné en naturopathie devrait être enseigné à tous, en fait, dès le plus jeune âge, tellement ces règles de bien-être me paraissent essentielles (l’OMS définit d’ailleurs la naturopathie comme « la médecine du bon sens »).
Je suis également ravie de rencontrer des gens nouveaux, qui n’ont rien à voir avec mes collègues ou mes amis ! Et qui sont, comme moi, passionnés de médecine naturelle, de développement personnel, de pierres, de méditation…et qui m’apprennent, eux aussi, plein de choses :)

Et voici ! Je suis ravie d’avoir enfin partagé cela avec vous, car je ne vous le cache pas, c’est une sacrée décision dans ma vie :) J’espère en tout cas que cet article répondra à vos questions, notamment si vous avez envie de vous former en naturopathie vous aussi ! En tout cas, ne soyez pas étonné.e.s si vous voyez plus de contenu sur la médecine naturelle par ici et sur Instagram ;)

Bises, très bonne journée à vous ! Et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire ;)

 Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest ! 

CONVERSATION

1 commentaires:

  1. waouh c'est une sacré décision! Ça doit être hyper intéressant en plus, j'ai survolé la naturopathie sans trop m'y attarder car j'ai peur de plonger dans un nouveau monde ^_^. Comme j'aimerais aussi exercer un travail qui a du sens 😅.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, je me ferai un plaisir de le lire et de vous répondre!